Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une survivante de l'attaque de Nice: «Ne pas confondre islam et terrorisme»

© REUTERS / Pascal RossignolA bouquet of flowers and a French flag is seen as people pay tribute near the scene where a truck ran into a crowd at high speed killing scores and injuring more who were celebrating the Bastille Day national holiday, in Nice, France, July 15, 2016.
A bouquet of flowers and a French flag is seen as people pay tribute near the scene where a truck ran into a crowd at high speed killing scores and injuring more who were celebrating the Bastille Day national holiday, in Nice, France, July 15, 2016. - Sputnik France
S'abonner
Ce qu’il faut expliquer à la société, c’est que les termes « islam » et « terrorisme » ne signifient pas la même chose, selon Yasmine Bouzegan Marzouk, une Française musulmane qui a vécu l’attaque meurtrière du 14 juillet à Nice.

La jeune Française Yasmine Bouzegan Marzouk, de confession musulmane, a perdu trois proches dans l’attaque de Nice. Aujourd'hui, elle a lancé un vibrant appel à ne pas confondre l’islam et le terrorisme lors d’une cérémonie en hommage aux victimes des attaques qui ont dernièrement secoué le pays.

« Nous sommes issus d’une famille musulmane et personne ne doit lier l’islam aux attaques », a martelé Yasmine.

salle de classe - Sputnik France
Une rentrée scolaire sous haute surveillance à Nice

Ces attaques, perpétrées par des « barbares qui négligent la loi et la religion » ont changé à jamais sa vie, ainsi que les vies de toutes les victimes. Sa famille a perdu Mehdi Hachadi, un adolescent de 13 ans renversé par le camion fou lors de l'attaque du 14 juillet à Nice.

« La vie d’un enfant a été détruite, son avenir prometteur est tombé dans l’oubli », déplore Yasmine, cité par l'AFP. « Il a été élevé dans la croyance musulmane qui veut qu’on respecte les autres et fasse preuve de tolérance. »

Nice - Sputnik France
Elle n'a pas été sur la Promenade des Anglais, mais son expérience donne des frissons
Deux mois après l’attaque, la Française a exhorté le président de la République François Hollande à mettre un terme à ces actes de sauvagerie afin que la terreur qui a ôté la vie à ces citoyens prenne fin et n’attise pas la haine entre religions.

Le 14 juillet, la ville de Nice a sans doute connu le pire massacre de son histoire, 86 personnes ayant été tuées par un camion qui a foncé sur la foule d'estivants venus assister au traditionnel feu d'artifice sur la célèbre Promenade des Anglais. Le chauffeur, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Niçois radicalisé de 31 ans d'origine tunisienne, a été abattu par les forces de l'ordre au terme de sa course folle.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала