Kerry veut interdire à l’aviation d’Assad de survoler l’opposition

© AP Photo / Susan WalshSecretary of State John Kerry testifies on Capitol Hill in Washington, Tuesday, Feb. 23, 2016.
Secretary of State John Kerry testifies on Capitol Hill in Washington, Tuesday, Feb. 23, 2016. - Sputnik France
Moins d’une semaine après la « bavure » qui a coûté la vie à une soixantaine de militaires syriens, Kerry dénonce les attaques aléatoires du régime d’Assad et a rappelé la nécessité d’interdire aux avions syriens de survoler les territoires contrôlés par l’opposition.

Il faut juste interdire l'aviation d'Assad de survoler l'opposition, tels sont les propos livrés mercredi par le secrétaire d'État américain John Kerry depuis la tribune de l'Assemblée générale de l'Onu.

« Nous devons obtenir l'interdiction des vols, mes amis. Ceci empêchera la Syrie de faire ce qu'elle a fait si souvent auparavant — attaquer les cibles civiles en justifiant que ses attaques ne visent qu'al-Nosra », a indiqué le chef de la diplomatie US.

M. Kerry a exhorté à mettre fin « aux affreuses attaques aléatoires qui sont à l'origine de la peur, de la souffrance et de la fuite (de la population locale, ndlr) ».

The Pentagon has stationed a new fleet of fighter jets in Turkey. - Sputnik France
Le Pentagone rappelle à Damas son droit à la légitime défense... en Syrie
Rappelons que le 9 septembre dernier les chefs de la diplomatie russe et américain, Sergueï Lavrov et John Kerry, se sont entendus sur les régions dans lesquelles les deux pays effectueront des frappes aériennes. Il a été en outre décidé que les Forces armées syriennes ne pourront pas effectuer de survol des zones contrôlées par l'opposition. Le vice-ministre des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a par la suite explicité qu'il ne s'agissait pas d'une zone d'exclusion aérienne, mais qu'il y avait une coordination « qui vole où » et quand.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала