Culot as usual: les USA frappent la Syrie et attendent plus d’initiatives de la Russie

Frappant les positions de l'armée gouvernementale près de Deir ez-Zor et violant ainsi la conclusion de l'accord Lavrov-Kerry, Washington estime néanmoins que c’est la Russie qui devrait entreprendre des initiatives extraordinaires afin de régler le conflit syrien.

Les États-Unis attendent de la Russie des propositions « extraordinaires » dans les négociations sur le règlement du conflit syrien, en plus de celles qui ont été déjà concertées auparavant, a déclaré un porte-parole de la Maison Blanche.

« Nous poursuivrons les consultations sur cette question vendredi et dans les prochains jours. Notre position est la suivante: si les Russes arrivent avec quelque chose d'important, quelque chose de sérieux, nous serons prêts à les écouter. Mais je voudrais préciser: cela exige quelque chose d'extraordinaire, outre ce dont nous avons convenu auparavant. Nous ne sommes pas encore sûrs si la Russie souhaite et est prête à prendre de telles mesures », a déclaré la source aux journalistes.

Selon la même source, du point de vue du côté américain, la partie russe n'a pas entrepris "de mesures nécessaires afin de rétablir la confiance dans le processus de négociations ».

A-10 Thunderbolt - Sputnik Afrique
Frappes contre l’armée syrienne, un «acte de guerre», une «opération volontaire»
Samedi dernier, soit une semaine après la conclusion de l'accord Lavrov-Kerry sur la Syrie, plusieurs chasseurs de la coalition internationale anti-Daech ont frappé des positions de l'armée gouvernementale près de Deir ez-Zor, faisant 83 victimes. Or, la partie américaine a vite qualifié ce raid de « bavure », précisant qu'elle ignorait que ses frappes visaient les troupes gouvernementales.

Réalisant que seule l'armée gouvernementale syrienne a honoré la trêve, les forces armées syriennes ont annoncé la fin du cessez-le-feu. Quant aux États-Unis et aux forces de l'opposition qu'ils soutiennent, ils n'ont respecté aucune clause de la trêve et la violaient régulièrement, selon l'état-major des Forces armées de Russie. Depuis son entrée en vigueur, le régime de cessez-le-feu a été violé par l'opposition à 302 reprises. 63 civils ont trouvé la mort, 252 autres ont été blessés. On compte 153 pertes parmi les militaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала