Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Damas accuse Ankara et Washington d’agression et de complot avec Daech

© Sputnik . Ilya Pitalev / Aller dans la banque de photosLe ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem
Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem - Sputnik France
S'abonner
La Syrie apprécie le soutien de ses vrais amis - la Russie, l’Iran et la résistance libanaise - dans la lutte contre les terroristes, tout en stigmatisant l’attitude de la Turquie, des États-Unis et d’Israël, selon le ministre syrien des Affaires étrangères.

La présence des troupes turques sur le territoire syrien est une agression ouverte contre la Syrie, a déclaré samedi le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem, devant l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

« Nous condamnons l'invasion des troupes turques sur le territoire syrien sous prétexte de lutter contre le terrorisme. Ce n'est qu'une agression pure et simple, et nous appelons à y mettre fin immédiatement », a martelé le ministre.

La Belgique appelle à «faire la lumière» sur l’incident de Deir ez-Zor - Sputnik France
La Belgique appelle à «faire la lumière» sur l’incident de Deir ez-Zor

Il a également affirmé que la frappe meurtrière de la coalition menée par les Etats-Unis sur une position de l'armée syrienne dans la région de Deir ez-Zor il y a une semaine était « intentionnelle ».

« Le gouvernement syrien rend les Etats-Unis pleinement responsables de cette agression parce que les faits montrent que c'était une attaque intentionnelle même si les Etats-Unis prétendent le contraire », a souligné M. Mouallem.

Washington a affirmé que ce raid contre les forces syriennes, qui a tué au moins 90 soldats et incité Damas à mettre fin à une trêve, était une bavure.

Syrische Soldaten in der Nähe des Luftstützpunktes Deir ez-Zor (Archivbild) - Sputnik France
Les USA ont cessé leurs frappes à Deir ez-Zor «après deux coups de fil de Moscou»

La coalition internationale a reconnu avoir bombardé ce qu'elle pensait être une position du groupe djihadiste Etat islamique, avant de mettre fin à l'opération dès que Moscou l'a prévenue qu'il s'agissait de troupes syriennes.

Par ailleurs, M. Mouallem a accusé Israël de soutenir des groupes terroristes par une ingérence militaire directe dans le sud de la Syrie.
En même temps, le ministre a souligné que l'armée syrienne remportait des succès dans la lutte contre les terroristes grâce au soutien apporté par la Russie, l'Iran et la résistance libanaise.

Des soldats syriens - Sputnik France
L'armée syrienne élimine 40 terroristes de Daech près de Deir ez-Zor

« Nous sommes de plus en plus certains de la victoire sur les terroristes grâce aux succès remportés par l'armée syrienne qui bénéficie du soutien de vrais amis de notre peuple, dont l'avant-garde est constituée par la Russie, l'Iran et la résistance nationale libanaise », a indiqué M. Mouallem.

Et d'ajouter que ce soutien militaire accordé à Damas avait constitué une « contribution efficace dans le renforcement de la résistance et de la fermeté des Syriens ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала