Le secrétaire général de l'Otan raconte ses contacts avec le KGB

© REUTERS / Yves HermanLe secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg
Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg - Sputnik France
Dans son nouveau livre, Jens Stoltenberg a raconté comment il avait régulièrement mangé des sandwichs aux crevettes à Oslo avec un agent du renseignement soviétique.

Dans la seconde moitié des années 1980, Jens Stoltenberg a maintenu le contact avec l'attaché culturel soviétique Boris Kirillov, qui était aussi un agent du KGB recrutant des politiciens norvégiens.

Qui sont les meilleurs agents secrets russes? - Sputnik France
Qui sont les meilleurs agents secrets russes?

Dans sa nouvelle autobiographie, Jens Stoltenberg, ancien premier ministre norvégien et actuel secrétaire général de l'Otan a déclaré que, depuis la fin des années 1970, il avait des contacts avec des représentants de l'ambassade soviétique à Oslo, informe le site norvégien NRK.

Dans la deuxième moitié des années 1980, M. Stoltenberg a maintes fois parlé avec l'attaché culturel soviétique Boris Kirillov. Selon le secrétaire général de l'Alliance atlantique, l'attaché soviétique était « un interlocuteur érudit et intéressant ». Ils se sont rencontrés dans un restaurant traditionnel dans le centre-ville de la capitale norvégienne et ont mangé des sandwichs aux crevettes, en parlant politique.

« Ensuite, il s'est avéré qu'à la suite de contact avec M. Kirillov, le KGB m'a fiché. Mon nom de code était Steklov », raconte M. Stoltenberg.

Le KGB faisait ce genre de fiches sur les gens qui étaient estimés comme des « contacts confidentiels ».

Mahmoud Abbas - Sputnik France
Pourquoi Israël accuse le président Abbas d’être un ancien du KGB

Jens Stoltenberg a fait savoir, par ailleurs, qu'« il n'était pas très inquiet de trop parler » à l'agent soviétique, car il « ne connaissait pas de secrets d'État » à l'époque. Et il informait Tron Johansen, qui occupait le poste de chef du renseignement militaire du pays, de toutes ces rencontres avec M. Kirillov.

Plus tard, dans les années 90, M. Stoltenberg a parlé des contacts avec Kirillov au ministère norvégien de la Défense et au Service de renseignement de la police. Le représentant du service a demandé à M. Stoltenberg de rencontrer l'agent soviétique et de lui dire que le service de renseignement était informé de leurs contacts. Le but de la rencontre était de voir si M. Kirillov souhaitait quitter le KGB.

« Si je voyais un tel signal », se souvient M. Stoltenberg, « Je devais lui dire que la Norvège était un pays sûr où il serait bien accueilli. »

Selon le secrétaire général de l'Otan, lors de cette mission, il se sentait comme « un héros de romans d'espionnage ». Mais la tentative de recrutement a échoué et ça a été la dernière fois que Jens Stoltenberg a vu Boris Kirillov.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала