Hollande s’imagine en vainqueur à Wagram? À voir!

Hollande s’imagine en vainqueur à Wagram? À voir!
Hollande veut tellement croire à son improbable réélection qu’il se place sous le signe des victoires napoléoniennes. De bon augure, son discours sur le terrorisme salle Wagram? Quand on sait qu’il est soupçonné d’avoir divulgué à la presse des secrets Défense, la métaphore militaire est osée!

Bon, j'avoue, c'est lâche. Il ne faut pas tirer sur les ambulances ou filer un coup de pied dans les cotes à un mec qui est à terre. Je sais, je ne devrais pas, mais c'est plus fort que moi, monsieur le juge Pas ma faute aussi, il l'a cherché!

Voilà donc Hollande qui nous remet ça. Ça quoi ? Un nouveau meeting de campagne — pardon, de pré-peut-être-ou-pas-mais-plutôt-si campagne. Et il est content de lui, le bougre  Le prétexte  Un discours sur la démocratie face au terrorisme. Si vous attendez quelque chose sur un gouvernement qui assume la responsabilité de 250 morts en un an en présentant sa démission devant le peuple, à mon avis vous allez être déçus.

D'après un parlementaire proche du président, il va aller « plus loin que d'habitude sur l'islam et la laïcité, sujets sur lesquels Hollande est resté très prudent et mesuré, même pour lui. Bref, plus loin que nulle part, ça ne va pas nous mener très loin… ;

Mais là où ça fait kiffer les rares soutiens de notre « président », c'est que ça va se passer salle Wagram. Ben oui, parce que voyez-vous, Wagram, c'est de bon augure ! Pour un député PS cité par notre confrère du Point, c'est une victoire napoléonienne. On se place donc sous le signe de la victoire et on y croit très fort. « Ce sera le discours d'un chef de guerre », ajoute le même député, qui se verrait peut-être en maréchal Murat à Marengo.

Eh oui, on en est là, à convoquer des symboles à deux euros pour se donner du courage. Il va nous faire Wagram, Iéna, et Austerlitz, François Hollande, une campagne électorale façon blitzkrieg et tous nous surprendre. Et le pire, je l'ai déjà dit, c'est qu'il y croit.

En attendant, ça tombe plutôt bien cette histoire de chef de guerre, parce que notre actuel chef des armées est soupçonné… d'avoir divulgué des informations classées secret-défense. Ça la fout mal. C'est le Monde qui a eu accès à des infos sur les plans d'attaque de la Syrie en 2013, attaque empêchée par notre grand ami américain… Or, à part quelques officiers supérieurs, personne d'autre que Hollande n'avait accès à ces documents.

Or, François Hollande passe beaucoup plus de temps avec les journalistes du Monde que tout l'État-major réuni… suivez mon regard vers celui qui est bien plus occupé par son image que par son job. Le député de droite Éric Ciotti exige que le ministre de la Défense porte plainte pour violation du secret défense, comme la loi l'y oblige. Celui-ci n'a pas encore donné suite et on le comprend. On se retrouverait dans la situation ubuesque d'un chef de l'État qui risque cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende, suite à la plainte déposée par son propre ministre… 

Alors voyez-vous, quand l'entourage de ce monsieur convoque la geste napoléonienne et le voit en vainqueur de Wagram, moi aussi j'y vais de mes petites références.

Hollande, c'est la Bérézina et son histoire de candidature, ça va finir comme à Waterloo !

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала