Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Politique US avec al-Nosra: Lavrov soupçonne Washington de soutenir le terrorisme

© Sputnik / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik France
S'abonner
Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, les actions de Washington envers les militants du groupe Front Fatah al-Cham (connu auparavant comme le Front al-Nosra) suggèrent que les États-Unis soutiennent les terroristes.

« Je ne veux pas suspecter les États-Unis de soutenir le terrorisme, mais j’ai de gros doutes quant à leurs actions par rapport au Front al-Nosra », a déclaré le chef de la diplomatie russe dans une interview à la chaîne de télévision CNN.

Le Front al-Nosra - Sputnik France
En Syrie, les terroristes de Junud al-Aqsa adhèrent au Front al-Nosra

Dans le même temps, alors qu'on lui demandait s'il pensait vraiment que les États-Unis étaient  intéressés par le renforcement des extrémistes islamiques dans la région, M. Lavrov a répondu: « Je ne sais pas. »

Néanmoins, selon lui, Al-Qaïda a été le résultat du soutien américain aux moudjahidins en Afghanistan et, par ailleurs, il a rappelé que d’après les listes des terroristes rédigées par les États-Unis et par l'Onu, le Front Fatah al-Cham fait partie d'Al-Qaïda.

« Et l’État islamique, comme vous le savez, j'en suis sûr, est apparu après l'invasion américaine en Irak »,  a ajouté le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

Le ministre russe a également rappelé l'incident du 17 septembre, lorsque la coalition internationale sous commandement américain a effectué des frappes aériennes sur les positions de l'armée gouvernementale syrienne dans la ville de Deir ez-Zor. Selon le gouvernement syrien, cette attaque a coûté la vie à 83 personnes, et plus de 100 ont été blessées.

« Ils (les États-Unis et leurs alliés de la coalition, ndlr) ont déclaré que c’était une erreur. Mais j'ai lu une déclaration du porte-parole du Pentagone, le colonel Thomson, qui a fait savoir que cette erreur, ces frappes erronées ont été préparés pendant deux jours et étaient basées sur des renseignements très fiables… Immédiatement après ces attaques, Daech a déclenché une offensive à Deir ez-Zor », a fait savoir M. Lavrov.

En général, le ministre a souligné que le principal problème en Syrie restait l'incapacité des États-Unis et des membres de la coalition internationale, dirigée par eux, de séparer l'opposition modérée des terroristes du Front al-Nosra. Le ministre russe affirme qu’en février, le côté américain avait promis de le faire dans les 15 jours.

« Mais ils ne l'ont pas fait. Et maintenant, nous avons l'impression que les Américains et les autres veulent garder le Front al-Nosra au cas où ils décident d'utiliser un "plan B" (une solution militaire au conflit en Syrie, ndlr) », a ajouté M. Lavrov.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала