La Russie énonce les conditions d’un cessez-le-feu durable à Alep

Un cessez-le-feu à Alep? Une idée bien sûr soutenue par la Russie, mais qui doit répondre à quelques exigences de base afin de ne pas avoir l’effet inverse et de renforcer le terrorisme.

Les terroristes bloquent les civils dans l'est d'Alep, privés d'aide humanitaire - Sputnik France
Les terroristes bloquent les civils dans l'est d'Alep, privés d'aide humanitaire
Le régime de cessez-le-feu à Alep sera durable si l'opposition modérée syrienne se démarque des terroristes, a déclaré Vitali Tchourkine, le représentant permanent de la Russie à l'Onu.

« Si les groupes de l'opposition modérée se séparent du Front al-Nosra, un cessez-le-feu permanent sera établi. Cependant, par le passé le Front al-Nosra a immédiatement profité des trêves pour regrouper ses forces et se procurer des munitions afin de poursuivre les combats », a souligné M. Tchourkine.

D'après l'ambassadeur, en l'absence du Front al-Nosra, le principal objectif d'une telle trêve sera de se mettre d'accord sur un régime de cessez-le-feu entre les groupes de l'opposition modérée et les forces gouvernementales. Dans ce cas, poursuit-il, il n'y aura « aucune action militaire ».

« Au cas où l'opposition modérée se détacherait des terroristes, le Front al-Nosra aurait deux possibilités : soit les djihadistes quittent la ville conformément au projet de Staffan de Mistura (envoyé spécial chargé de la recherche d'une résolution pacifique au conflit syrien, ndlr), soit il faudra les vaincre », a indiqué M. Tchourkine.

La ville d'Alep en ruines - Sputnik France
Alep: l'Onu dément avoir envoyé ses employés pour évacuer les djihadistes
Rappelons que l'État-major général des Forces armées russes a annoncé le début d'une pause humanitaire à Alep le 20 octobre prochain.

Une rencontre consacrée au règlement de la crise syrienne s'est déroulée samedi dernier à Lausanne, en Suisse. Elle a réuni le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le secrétaire d'État américain John Kerry, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura, ainsi que les ministres des Affaires étrangères turc, saoudien, iranien, qatari, jordanien, égyptien et irakien. Les discussions ont duré plus de 4 heures sans aboutir à des ententes. Les participants n'ont pas fait de déclarations conjointes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала