Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'armée syrienne déclenche une vaste offensive dans le sud d'Alep

© Sputnik . Iliya PitalevВоеннослужащие Сирийской Арабской армии на участке сирийско-турецкой границы в районе города Кесаб
Военнослужащие Сирийской Арабской армии на участке сирийско-турецкой границы в районе города Кесаб - Sputnik France
S'abonner
Après avoir repris ce matin le contrôle absolu de l'unité militaire de défense aérienne dans le sud d'Alep, l'armée syrienne passe à la prochaine étape de sa lutte contre les djihadistes, c'est-à-dire à l'offensive.

Les troupes gouvernementales syriennes et les milices populaires sont passées dimanche à l'offensive dans la partie sud d'Alep après avoir repris le contrôle des hauteurs stratégiques où étaient situées l'unité militaire de défense aérienne et la tour de communication SiriaTel, témoigne un correspondant de Rossiya Segodnya sur place.

L'armée syrienne - Sputnik France
L’armée syrienne reprend le contrôle dans le sud d’Alep

L'armée syrienne, ainsi que les combattants du mouvement libanais Hezbollah, se sont fortement implantés sur les hauteurs reconquises. A l'appui de l'aviation et de l'artillerie, ils ont pu lancer une offensive d'envergure tandis que les terroristes résistent avec acharnement.

Les positions de l'armée et des milices populaires ont été à plusieurs reprises la cible de pilonnages au mortier. Les djihadistes réalisent des tirs indirects sur les territoires repris par les troupes gouvernementales.

Pendant les premières heures de l'opération, les militaires syriens sont parvenus à détruire trois chars appartenant aux groupes radicaux.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l'armée syrienne a repris totalement le contrôle de l'unité militaire de défense aérienne dans le sud d'Alep. Les militaires syriens avaient désormais l'objectif de couper les voies d'approvisionnement des terroristes dans les localités environnantes.

Altstadt von Aleppo - Sputnik France
Fin de la trêve à Alep: ni les civils, ni les combattants n’ont pu quitter la ville

L'offensive des troupes gouvernementales se déroule quelques heures après la fin de la pause humanitaire censée permettre aux habitants de la ville tout comme aux terroristes de sortir d'Alep est. La trêve n'a pas été une réussite, les terroristes refusant de quitter la ville et menaçant de mort les civils souhaitant sortir.

La trêve a duré à Alep du 20 au 22 octobre. Neuf couloirs humanitaires avaient été mis en place, dont six réservés aux résidents civils et deux aux combattants bloqués dans la partie est de la ville.

Mardi 18 octobre, les forces aériennes russes et syriennes ont suspendu leurs frappes à Alep, en Syrie, soit avant la date prévue, pour assurer la préparation d'une pause humanitaire. Or, les terroristes du Front Al-Nosra ont tiré sur les habitants d'Alep rassemblés près de l'entrée d'un couloir humanitaire dans le quartier de Bustan al-Qasr.

En outre, les extrémistes ont exécuté publiquement 14 représentants des autorités locales, ceci comme punition pour avoir appelé à quitter les quartiers contrôlés par les groupes armés.

Selon différentes estimations, jusqu'à 7 000 djihadistes de différents groupes armés sont retranchés dans l'est d'Alep.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала