Alep: les terroristes torturent les proches des personnes évacuées

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosAlep: les terroristes torturent les proches des personnes évacuées
Alep: les terroristes torturent les proches des personnes évacuées - Sputnik France
Leur vie n’est plus en danger, mais ce n’est pas la fin des souffrances: les civils qui ont réussi à fuir l’est d’Alep racontent que les terroristes cherchent leurs proches et les torturent.

Qartiers est d'Alep contrôlés par les djihadistes - Sputnik France
48 civils se sont échappés de la partie d’Alep contrôlée par les terroristes
Ils demandent de ne pas citer leurs noms et de ne pas montrer leurs visages à la télé. Ces gens ont réussi à fuir Alep-Est, zone aux mains des terroristes, mais ne peuvent toujours pas avoir l'esprit tranquille.

« Presque tous les réfugiés ont des proches de l'autre côté. Et ils disent que c'est un véritable enfer », raconte un des civils évacués d'Alep-Est.

« Les combattants ont capturé plusieurs personnes, ce sont des proches de ceux qui sont parvenus à s'enfuir. Ils sont maintenant tous en prison. On dit qu'ils les torturent, nous avons tous peur », poursuit-il.

Les gens qui ont su profiter de la pause humanitaire pour quitter la zone en proie à des combats ne sont pas nombreux, environ une cinquantaine, alors qu'au début, on espérait évacuer au moins 200 civils. La trêve devait permettre aux civils ainsi qu'aux terroristes de quitter l'est d'Alep, mais ces derniers ont refusé de partir et ont menacé de mort les civils afin de les dissuader de sortir. Cependant, certains ont tout de même échappé à la mainmise des terroristes.

Alep, Syrie - Sputnik France
Pause humanitaire à Alep: la Russie énonce ses conditions
« Ce sont mes petits-enfants qui ont pu fuir hier. Leur mère et leur père sont restés là-bas. Si les terroristes apprennent que nous sommes ici, ils les retrouveront et ils auront alors des problèmes. Nous espérons qu'ils réussiront à s'enfuir », raconte un vieil homme rescapé, dont une fille et son mari sont restés à Alep-Est, mais ont pu évacuer leurs enfants.

Selon les militaires, environ 3 000 civils restent toujours sur le territoire contrôlé par les terroristes. La trêve humanitaire instaurée par les forces syriennes et russes a duré du 20 au 22 octobre, mais peut être rétablie à condition que les organisations internationales donnent des garanties quant à leur intention d'évacuer la population civile de la ville assiégée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала