Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Après les hackers, la Russie attaque Washington avec ses trolls

© REUTERS / Lucy Nicholsonla candidate démocrate Hillary Clinton
la candidate démocrate Hillary Clinton - Sputnik France
S'abonner
Les USA accusent la Russie non seulement de piratage, mais aussi de «trolling» au plus haut niveau.

Le Kremlin recourt non seulement au piratage, mais également aux attaques des « trolls » chargés d'influencer l'opinion publique lors de la présidentielle américaine en Russie et aux États-Unis, s'est alarmé la chaîne de télévision CNN.

« Pas la première fois de notre histoire, nous nous trouvons dans une situation où notre adversaire, un État étranger, déploie d'énormes efforts pour influencer les résultats de la présidentielle », a lancé la candidate démocrate Hillary Clinton.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine travaillera avec n'importe quel vainqueur de la présidentielle US
Pour l'administration Obama, il est évident que le piratage des courriels du Parti démocrate par les hackers, russes selon elle, représente également une tentative d'ingérence dans la course à la Maison Blanche. Washington a déjà officiellement accusé la Russie d'organiser des attaques des hackers et de dévoiler des informations secrètes.

Donald Trump, lui, n'a pas tardé à ironiser : « Russie, si tu m'entends, j'espère que vous arriverez à trouver les 30 000 emails », une référence au scandale des 30 000 emails envoyés par Hillary Clinton depuis sa boîte privée alors qu'elle était encore secrétaire d'Etat.

En outre, Moscou utilise des « trolls salariés » afin de diffuser en ligne des données fallacieuses, assure CNN.

« La présidentielle américaine est une question clé pour le Kremlin. (…) Sans aucun doute, c'est pour cette raison que les usines à trolls fonctionnent toujours », a confié une ancienne « pirate » en ligne Lioudmila Savtchouk, mentionnant une usine de trolls située à Saint-Pétersbourg.

« C'est si finement adapté aux goûts des internautes qu'on a vraiment du mal à déceler un troll. Mais il s'agit néanmoins de propagande payée pour que les gens aient confiance dans les mensonges du Kremlin », a poursuivi l'ex-« employée ».

Vladimir Poutine a déjà nié toute implication de la Russie, qualifiant toutes accusations de la part de Washington d' « hystérie électorale ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала