Juncker recadre Erdogan sur le régime sans visas pour les Turcs

© AP Photo / Osman Orsal, FileDrapeaux de Turquie et de l'Union Européenne
Drapeaux de Turquie et de l'Union Européenne - Sputnik France
Le refus de l'Union européenne d'accorder aux citoyens turcs le régime sans visa serait une erreur du président turc Tayyip Erdogan et pas des autorités européennes, a déclaré le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

« La Turquie doit dire si elle veut adhérer à l'Union européenne. Tout ce que les autorités turques font aujourd'hui me fait penser que la Turquie ne veut pas effectivement se conformer aux règles européennes », a indiqué M. Juncker lors d'un discours à Bruges, en Belgique.

Selon lui, si l'UE refuse de libéraliser le régime des visas, ce ne sera pas une erreur de l'Europe, mais des autorités turques.

« M. Erdogan devra expliquer aux Turcs pourquoi ils ne peuvent pas voyager librement en Europe comme d'autres Européens. Parce qu'il n'a pas pu respecter les conditions convenues conjointement par la Turquie et par l'Union européenne », a lancé le chef de la Commission européenne.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan: l’Occident n’a fait aucun bien à la Turquie
D'après lui, l'Europe a besoin de la Turquie en raison de son influence sur le monde asiatique et turque. Cependant, l'UE ne peut pas « déroger à ses principes de base ».

Il était initialement prévu que la Turquie se voie octroyer un régime sans visas avec l'UE en octobre 2016, mais en raison de différends survenus après la tentative de putsch avorté, les négociations piétinent. L'UE insiste en particulier sur un certain nombre de révisions de la législation antiterroriste turque.

Les drapeaux de la Turquie et de l'UE - Sputnik France
L'Autriche à la Turquie: pas d'accord sur les migrants, pas d'argent!
L'accord signé entre Bruxelles et Ankara en vue de régler la crise des réfugiés en Europe prévoit que la Turquie surveille mieux ses frontières et accueille des migrants. En échange, l'UE s'est engagée à supprimer les visas pour les ressortissants turcs souhaitant effectuer un court séjour dans les pays de l'Union.

Dans le même temps, l'UE doit verser à Ankara la somme de six milliards d'euros afin de financer l'accueil des migrants sur le territoire turc.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала