Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’opération “peur rouge” : la Russie au centre de la campagne électorale américaine

S'abonner
Qu’il s’agisse de Donald Trump sous influence supposée du Kremlin ou des relations É.-U./Russie, Moscou a été au cœur de la campagne électorale américaine.

Arno Develay, avocat au barreau de Paris et de l'État de Washington évoque la place de la Russie dans la politique étasunienne.

La russophobie est-elle un facteur de rassemblement pour la classe politique américaine? Une bonne partie de ces élites utilisent le rejet de la Russie pour parvenir à leurs fins politiciennes.

Quel est l'intérêt pour l'élite américaine de promouvoir un conflit entre les États-Unis et la Russie? Arno Develay estime que: « Si Hillary Clinton avait été élue, c'était initier une pseudo deuxième Guerre froide qui aurait permis à nouveau une course aux armements. »

Le séisme politique suscité par l'élection du candidat républicain va-t-il bouleverser la donne internationale? S'il est trop tôt pour pouvoir émettre un jugement, Arno Develay considère que « par rapport à cette installation de l'OTAN aux frontières de la Russie […] je pense que Donald Trump en a plus qu'assez que les États-Unis fournissent l'essentiel du budget de l'OTAN. »

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала