Les médias britanniques s’interrogent sur l’origine des armes de Daech

Alors que les médias occidentaux serinent la rengaine des victoires de la soi-disant coalition à Mossoul, l’intensité de la résistance armée de Daech face aux forces alliées en surnombre ne faiblit pas.

La chaîne de télévision britannique BBC, se référant au groupe de monitorage CAR (Conflict Armament Research), a tenté d'en comprendre les raisons ainsi que d'élucider les sources d'approvisionnement des djihadistes.

Selon ses données, Daech en Irak intercepte souvent des armes fournies par des pays occidentaux à « l'opposition modérée ».

« Des caisses de munitions vides ont été découvertes dans une maison d'habitation. Les numéros de série et les numéros de livraison marqués sur les caisses permettent d'établir la provenance des armes. Une grande partie d'entre elles a été achetée légalement par les gouvernements des États-Unis et d'Arabie saoudite à des fabricants est-européens », ont constaté les journalistes.

Ils affirment que la part léonine des armements et de munitions destinés aux « opposants modérés » est livrée en Syrie via le territoire turc. Mais dès que les armes achetées par les États-Unis ou l'Arabie saoudite pour les « rebelles » se retrouvent en Syrie, elles tombent aux mains des combattants de Daech qui en interceptent des livraisons entières et les transfèrent partiellement en Irak.

A fighter from the Kurdish People Protection Unit (YPG) poses for a photo at sunset in the Syrian town of Ain Issi, some 50 kilometres north of Raqqa, the self-proclaimed capital of the Islamic State (IS) group during clashes between IS group jihadists and YPG fighters on July 10, 2015 - Sputnik Afrique
Erdogan: «les terroristes en Syrie et en Irak se servent des armes de l'Otan»
Il convient de noter le reportage de la BBC sur ces « interceptions » des armes par les djihadistes n'est pas le premier. Un article sur le même sujet a récemment paru dans la presse allemande. Précédemment, les États-Unis avaient enquêté sur les épisodes liés aux « erreurs » des pilotes américains qui larguaient des armes et des munitions dans des régions de Syrie et d'Irak contrôlées par Daech.

Plus encore, intervenant à une session plénière de l'Assemblée parlementaire de l'Otan à Istanbul, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que des groupes d'extrémistes utilisaient des armes provenant des pays membres de l'Otan en Syrie et en Irak et que, de cette manière, l'alliance soutenait le terrorisme et les meurtres de civils.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала