Frappe sur un QG: les milices irakiennes demandent des explications à la coalition US

© REUTERS / StringerShabak fighters undergo training before the upcoming battle to recapture Mosul in Diyala province
Shabak fighters undergo training before the upcoming battle to recapture Mosul in Diyala province - Sputnik Afrique
Plusieurs personnes ont été blessées suite à une attaque aérienne contre un quartier général des milices irakiennes jeudi dernier à Tal Afar, une ville proche de Mossoul.

A Daesh flag - Sputnik Afrique
Des habitants de Mossoul se rangent sous les drapeaux de Daech
Une frappe aérienne contre un quartier général des combattants volontaires situé sur l'aérodrome de la ville de Tal Afar, près de Mossoul, a fait plusieurs blessés jeudi, annonce la chaîne la chaîne satellitaire irakienne Alsumaria. Le commandement des milices irakiennes demande des explications à la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

« La tente dans laquelle se déroulait une réunion des chefs des milices a été l'objet d'une attaque aérienne », indique le média.

Le missile a explosé à environ un mètre et demi de la tente, blessant plusieurs personnes, précise Alsumaria, tout en ajoutant que l'attaque est survenue peu après le départ du premier ministre irakien Haïdar al-Abadi, qui devait faire ce jour-là une visite à Tal Afar.

Comme l'indique en outre la chaîne, le missile était doté d'« un système de guidage laser et a été tiré par un avion de combat », alors qu'« un drone de surveillance appartenant à la coalition avait été repéré au-dessus des positions des milices » avant la frappe.

Iraqi army soldiers raise their weapons in celebration on the outskirts of Qayara, Iraq, Wednesday, Oct. 19, 2016. - Sputnik Afrique
Les milices irakiennes libéreront Mossoul, puis aideront Assad en Syrie
Selon les milices, l'explosion n'a pas été causée par l'attaque de Daech, dont les combattants avaient été délogés de Tel Afar un jour avant l'incident. Par ailleurs, l'espace aérien à l'ouest de Mossoul, où se trouve Tal Afar, « est contrôlé depuis longtemps par les forces aériennes internationales », fait remarquer le média.
Le 17 octobre dernier, l'armée irakienne a lancé une opération pour reprendre Mossoul des mains de l'organisation terroriste État islamique (Daech), mais un mois après, les combats font toujours rage malgré l'appui de la coalition internationale sous commandement américain, des Peshmergas kurdes et des milices chiites.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала