La russophilie de François Fillon effraye l’Allemagne

© Sputnik . Mikhail KlimentievLa russophilie de François Fillon effraye l’Allemagne
La russophilie de François Fillon effraye l’Allemagne - Sputnik France
Considéré comme un russophile, François Fillon, qui vient de remporter la primaire de droite, suscite chez les autorités européennes mais aussi en Allemagne de la méfiance et de l’inquiétude.

Les dirigeants européens craignent que François Fillon, qui suite au dénouement imprévu de la primaire française qui a eu lieu le 26 novembre accèdera à l'élection présidentielle, ne corresponde pas aux projets de l'UE. Tout d'abord, disposé à « changer l'Europe » François Fillon plaide en faveur d'une Europe qui doit « maîtriser ses frontières et son immigration ». Il est pour la levée des sanctions antirusses, a soutenu l'intervention russe en Syrie et ne partage pas la politique migratoire mise en place par la chancelière allemande Angela Merkel.

Le président russe Vladimir Poutine - Sputnik France
Une vague de «poutinophilie» semble s’abattre sur l’Occident en crise
Les Allemands ont déjà peur du rapprochement entre le président américain nouvellement élu Donald Trump et Vladimir Poutine et maintenant c'est François Fillon qui les inquiète.

Perçu comme un Gerhard Schröder français, M. Fillon est capable de brouiller les cartes de l'Union européenne : par exemple, Norbert Röttgen, président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag, dans une interview à l'AFP a fait remarquer « qu'à la fin, la France et l'Allemagne doivent présenter une seule position » :

« Et je pense que François Fillon est du même avis. Il ne s'agit pas seulement de l'Ukraine, mais de savoir si l'Europe peut rester dans son ensemble un continent libre. C'est ce que la Russie n'accepte pas. Et l'Europe ne peut pas le tolérer. »

Le président russe Vladimir Poutine - Sputnik France
Quand Poutine remporte la primaire en France...
Ainsi, Barbara Kunz, chercheuse au Comité d'études des relations franco-allemandes (Cerfa) a déclaré que « même si personne ne le dira, les Allemands auraient préféré Alain Juppé » qui aurait été beaucoup « plus Merkelo-compatible », relatent les médias.

Les médias occidentaux ont déjà largement parlé du « triomphe » de Vladimir Poutine aux élections américaine et française. Un nouveau terme « le monde selon Poutine » est même apparu, décrivant une situation où on ne se retrouverait bientôt dans un monde où le président russe aura ses « "amis" au pouvoir dans deux des principales capitales occidentales, Washington et Paris ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала