Les objectifs des «néocons» en Ukraine

Visite-surprise du sénateur John McCain en Ukraine pour souhaiter la bonne année aux soldats ukrainiens ! L’occasion pour Rachel Marsden de faire le point sur le conflit ukrainien avec Christophe Réveillard, diplômé en droit international public et docteur en Histoire à l’Université Paris-Sorbonne.

John McCain a passé son réveillon du 31 décembre dans le Donbass, en compagnie du président ukrainien Petro Porochenko et de troupes nationales. Rétif à toute tentative d'un nouveau « reset » vis-à-vis de la Russie, le sénateur de l'Arizona s'éloigne ainsi de la ligne fixée par le président-élu Donald Trump.

Christophe Réveillard replace le conflit ukrainien dans un cadre plus global: « nous sommes sur un choc systémique à l'échelle mondiale dont l'Ukraine est une des répliques. Ce grand basculement possible qui est en train de s'amorcer et les forces de l'ancien système qui s'y opposent de la façon la plus violente, la plus provocatrice possible. »

Selon l'historien, John McCain est un va-t'en guerre: « il a soutenu l'intervention au Kosovo, l'invasion de l'Irak, le renforcement du lobby militaro-industriel, les sanctions contre l'Iran. » Le sénateur de l'Arizona « est très présent sur le terrain ukrainien parce que c'est celui qui connait bien le terrain, c'est un ancien militaire […] il est effectivement le représentant du lobby militaro-industriel, qui voit l'arrivée de Donald Trump avec un certain repli plus national et moins messianiste, moins universaliste, des affaires se perdre. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Soundcloud

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала