Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Saoudiennes s’élèvent contre la loi sur le pouvoir de l’homme sur la femme

© AP Photo / Khalid MohammedA Saudi woman waits outside a polling center as she prepares to cast her ballot during the country's municipal elections in Riyadh, Saudi Arabia
A Saudi woman waits outside a polling center as she prepares to cast her ballot during the country's municipal elections in Riyadh, Saudi Arabia - Sputnik France
S'abonner
En Arabie saoudite, une grogne monte contre la suprématie de l’homme inscrite dans la législation. #IamMyOwnGuardian (Je suis ma seule gardienne) sur Twitter, les femmes saoudiennes ont lancé une campagne contre la loi du royaume sur le pouvoir de l’homme sur la femme.

Une femme saoudienne qui conduit sa voiture - Sputnik France
Quand l'Arabie saoudite dépense des milliards pour que les femmes ne conduisent pas
La loi du royaume saoudien souligne la primauté de l'homme sur la femme. Même si cette dernière est plus âgée ou plus éduquée, elle n'a pas le doit de quitter le pays, de louer un appartement, d'engager une action en justice ou de se mettre au volant d'un véhicule sans le feu vert de l'homme responsable d'elle.

Une importante partie des jeunes saoudiennes contestent cette loi. En décembre dernier, quelque 14 000 personnes ont signé la pétition appelant à reconnaître les femmes de plus de 21 ans comme étant des « personnes indépendantes » sur qui l'homme n'a plus le pouvoir.

Starbucks - Sputnik France
En Arabie saoudite, Starbucks interdit l'accès de ses cafés aux femmes
Cette pétition est le résultat d'une campagne lancée il y a cinq ans dans le but de faire abroger une loi relative aux femmes qui, jugent les militantes, légitime l'esclavage. Le pouvoir saoudien fait la sourde oreille face à ce genre d'initiatives.

Au cours de ces derniers jours, des internautes saoudiennes ont lancé une campagne sur Facebook et Twitter visant à ridiculiser les « fondements » de cette loi.

Ainsi, Maha Abdullah a pris une photo de la page d'un livre saoudien qui prouve « la justesse » de cette loi, accompagnant le cliché d'un poste : « Les filles, arrêtez les débats voici la réponse : "La jeune femme se trouve sous le pouvoir de l'homme pour une question d'absence d'expérience" ».

Noura dit dans son poste que le système étatique dans le royaume est pire que toute prison, l'homme pouvant quitter tôt ou tard la cellule, quant aux femmes saoudiennes, elles sont condamnées à vie.

​Amna juge que la loi en question fait de la femme saoudienne un sous-être. « Il s'avère qu'être une femme est un péché en soi dont on doit payer le prix ».

Bien sûr que les hommes n'ont pas pu s'empêcher de prendre part à la discussion et, évidemment, pour prouver que la loi est bien fondée et que la campagne lancée par les internautes est inutile. Ainsi, Choujaa al-Dousri rappelle que les lois du royaume ne peuvent pas être changées si simplement, d'autant plus que la législation en question repose sur le fait que la femme a été créée à partir d'une côte d'Adam… Quel argument…

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала