Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La souveraineté énergétique française est-elle menacée?

S'abonner
Alors que la France est confrontée à des températures extrêmement basses, la consommation d’électricité devient un sujet très sensible. Ce pays exportateur d’électricité pourrait en importer. Ainsi, il s’agirait d’un vrai problème de souveraineté énergétique.

Météo France indique qu'un froid extraordinaire va saisir toute la France pour six jours. À Marseille il fera —6°C et à Cannes par —4°C, c'est difficile à imaginer ! Cependant, la façon dont le pays fait face à ce problème semble être discutable.

Froid à Moscou - Sputnik France
-10°C, la France paralysée: comment font les Russes par -25°C?
Par ailleurs, l'équilibre énergétique français reste fragile : la facture énergétique du pays est en baisse de 28,1 % sur un an et atteint son plus bas niveau constaté depuis plus de 10 ans.

« La France est un pays exportateur net d'électricité chaque année. Cependant, afin de pouvoir satisfaire les pointes de demande, il arrive bien évidemment que la France importe de l'électricité comme tous les pays européens. Mais en ce moment, alors que le nucléaire fournit trois quarts de la production électrique, cinq réacteurs sont actuellement à l'arrêt pour des maintenances ou vérifications, et par conséquent ils ne sont pas disponibles », explique l'expert en stratégie chez Frost & Sullivan Nicolas Meilhan dans un entretien accordé à Sputnik.

Selon l'expert, les capacités de production de la France sont actuellement limitées, alors que le pays est parmi ceux qui se chauffent le plus à l'électricité et qu'un degré de moins de température engendre une demande supplémentaire.

« Il va donc falloir trouver quinze gigawatts, qu'on peut aller chercher de différentes façons. La première, c'est d'importer de l'électricité de nos pays voisins — sept gigawatts peuvent ainsi être importés, ce qui représente la moitié du trou à combler. La France a aussi mis en place des contrats avec un certain nombre d'industriels électro-intensifs et qui sont rémunérés afin que l'on puisse couper l'électricité de leurs installations industrielles si nécessaire dans des délais très rapides de quelques secondes, cela représente une réserve de puissance de 1,6 GW. Réseau de transport d'électricité (RTE) peut aussi décider de baisser la tension du réseau de 5 %, ce qui lui permettra de récupérer quatre GW. Enfin, on va inciter la population française à faire des économies d'électricité », signale le spécialiste.

De manière générale, selon l'expert, si avec ces leviers, RTE n'arrive pas à satisfaire la demande de 100 gigawatts, le gestionnaire du réseau électrique serait obligé de procéder à des coupures ciblées dans certains endroits pour éviter le black-out total du réseau électrique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала