Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un commandant iranien menace d’abattre des «missiles sur la tête des ennemis»

CC0 / Borna_Mir / View of the Tehran, Iran
View of the Tehran, Iran - Sputnik France
S'abonner
Quelques jours après que Washington eut décrété de nouvelles sanctions contre l’Iran, la République islamique a organisé des exercices militaires dans la province de Semnan, qui avait récemment accueilli un essai de missile balistique.

Le général Amir Ali Hajizadeh, commandant des Forces aériennes du corps des Gardiens de la révolution islamique, a menacé d'abattre des « missiles sur la tête des ennemis ».

« Si l'ennemi commet une erreur, nos missiles hurlants s'abattront sur leurs têtes », a-t-il déclaré, cité par l'agence Tasnim. Le général n'a pourtant pas précisé de quel ennemi concret il s'agissait.

La déclaration en question a été faite lors d'une conférence consacrée à l'étape principale des exercices des Forces aériennes du corps des Gardiens de la révolution islamique qui ont débuté samedi dans la province de Semnan.

Iran teste ses missiles, image d`illustration - Sputnik France
Téhéran confirme avoir procédé à des tests de nouveaux missiles
Les exercices en question ont débuté peu après que les États-Unis ont imposé de nouvelles sanctions contre la République islamique après que celle-ci eut testé un missile balistique. Téhéran a alors qualifié de stériles les menaces émanant de Washington.

Le 29 janvier l'Iran a mené des tests d'un missile balistique de moyenne portée à 225km de Téhéran. La fusée a franchi près de 966 km avant d'exploser. Le ministre iranien de la Défense Hossein Dehghan a déclaré que l'essai avait été un succès.

La Maison-Blanche, Etats-Unis - Sputnik France
La Maison-Blanche «met officiellement en garde» Téhéran pour «déstabilisation»
Suite à ce tir, les États-Unis ont élargi la liste des sanctions en y incluant 13 personnes physiques, des citoyens iraniens, émiratis, chinois, koweïtiens et libanais. En outre, 12 compagnies basées en Iran, au Liban, en Chine et aux Émirats ont été ajoutées à la liste. Les sanctions concernent le programme iranien de conception de missiles balistiques et le soutien au mouvement chiite libanais Hezbollah, classé organisation terroriste par Washington.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала