Mal de dos, projets… Les mille et une excuses des combattants étrangers de Daech

© REUTERS / Muhammad Hamed Iraqi Special Operations Forces (ISOF) react after a car bomb exploded during an operation to clear the al-Andalus district of Islamic State militants, in Mosul, Iraq, January 16, 2017.
Iraqi Special Operations Forces (ISOF) react after a car bomb exploded during an operation to clear the al-Andalus district of Islamic State militants, in Mosul, Iraq, January 16, 2017. - Sputnik France
Des «combattants à problèmes» sont apparus dans les rangs de Daech: ils refusent de faire la guerre, prétextant des problèmes de santé ou des projets terroristes dans les pays européens.

Les membres étrangers de l'organisation terroriste État islamique (Daech) commencent à faire preuve de désobéissance, et refusent de participer aux hostilités, indique le journal Washington Post.

image d`illustration - Sputnik France
Témoin: à Mossoul, Daech «mord» les enfants jusqu'à la mort
Des documents concernant des « combattants à problèmes » sont tombés entre les mains des militaires irakiens après la prise d'une base de Daech dans la région de Mossoul. Ils concernent 14 personnes « désobéissantes ».

Ainsi, un Belge entré dans les rangs des terroristes a présenté un avis médical faisant état de douleurs dans le dos qui l'empêchent de participer aux hostilités. Un Français a déclaré vouloir quitter l'Irak pour se faire exploser dans l'Hexagone. Plusieurs terroristes ont demandé à être dépêchés en Syrie, et certains ont purement et simplement refusé de prendre part aux hostilités.

Damas - Sputnik France
Député belge de retour de Syrie: «Assad est notre allié, pas un ennemi»
« Il ne veut pas faire la guerre, il veut rentrer en France. Il affirme que sa volonté est d'organiser une opération martyre en France. Il se déclare malade mais n'a pas d'avis médical », lit-on dans les notes d'un combattant français d'origine algérienne.

Selon les données du Centre international de lutte contre le terrorisme (ICCT) basé à La Haye, citées par le journal, plus de 4 000 combattants étrangers ont quitté les pays européens pour se rendre en Irak et en Syrie. Un tiers en sont revenus. La mort de près de 14 % d'entre eux est confirmée, l'emplacement des autres reste inconnu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала