Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
 - Sputnik France
Russeurope Express
Les économistes ne mangent pas tous des enfants! Rendez-vous chaque semaine avec Jacques Sapir, Clément Ollivier et leurs invités pour égrener les sujets de fond qui se cachent derrière le tumulte de l’actualité.

Le système de santé français vraiment en crise ?

Jacques Sapir
Jacques Sapir - Sputnik France
S'abonner
Les systèmes de santé sont en crise partout en Occident notamment en France. Jacques Sapir recevait donc Anne Laude, professeur à Sciences Po en droit de la santé, Pierre-Yves Geoffard, directeur de PSE-Ecole d'économie de Paris et Jean-Baptiste Boone, chargé d’études à l’IREF.

Les propositions en matière de santé de François Fillon et d'Emmanuel Macron visant à « dégraisser le mammouth » détonnent. Le système de santé français soulève ainsi bien des questions telles que la prévention, les déserts médicaux et le vieillissement de la population.

Peut-on dire que le modèle public français en matière de santé est-il révolu? Anne Laude estime en tout cas que l'on est arrivé dans une phase en France « où la part de ce qui reste à charge des patients est de plus en plus importante. » La problématique actuelle est alors de se demander si cette part « doit rester nécessairement à leur charge ou est-ce que ça peut être pris en charge soit par un secteur public soit par une assurance privée complémentaire. »

Pierre-Yves Geoffard constate que « la part à la charge directe des ménages […] est assez faible en comparaison internationale, en France parce qu'elle est le résultat d'une double couverture à la fois, l'assurance de base qui est complétée par les assurances complémentaires. Cette articulation est très mauvaise […] ce qu'on a vu ces quinze dernières années, c'est une concentration de l'assurance-maladie obligatoire du régime de base sur les affections de longue durée. »

Jean-Baptiste Boone considère le modèle français comme un « système à deux têtes, on a le reste à charge, on a les mutuelles qui sont quand même à charge de la personne même si les entreprises en paient une partie. Donc on est sur un double système qui n'a pas une efficacité pour couvrir les gens à 100%. »

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала