Trump coupe-t-il dans les programmes sociaux… pour prendre des vacances?

© REUTERS / Lucas JacksonTrump coupe-t-il dans les programmes sociaux… pour prendre des vacances?
Trump coupe-t-il dans les programmes sociaux… pour prendre des vacances? - Sputnik France
À lui seul, le coût des vacances de Donald Trump à Palm Beach pourrait arriver à maintenir ces quatre secteurs dont le président américain a dramatiquement réduit le financement, soit: l’aide aux sans-abri, le chômage chez les 55 ans et plus, les arts et le soutien aux personnes démunies désirant faire des études supérieures.

Selon le quotidien britannique The Independent, le président américain Donald Trump pourrait éviter les coupes importantes prévues au budget des États-Unis dans certains programmes menacés de disparition s'il cessait de passer des weekends onéreux à Mar-a-Lago, à Palm Beach, et s'il se contentait de loger à la Maison-Blanche.

WikiLeaks - Sputnik France
Assange dévoile le plan des élites américaines pour remplacer Trump par Pence
Des calculs prouvent que les dépenses pour les sans-abri, le chômage chez les 55 ans et plus, les arts et l'assistance aux personnes démunies désirant faire des études supérieures ne dépassent pas les 600 millions de dollars (près de 560 millions d'euros) qu'il en coûte au contribuable américain seulement pour assurer la sécurité de Donald Trump lors de ses séjours à Palm Beach.

Selon cette information, le locataire de la Maison-Blanche pourrait consacrer cet argent au budget national et ainsi ne pas couper le financement des secteurs mentionnés. En revanche, le président américain passerait plus de temps dans sa résidence à Washington.

D'ailleurs, Donald Trump ne planifie pas changer ses habitudes, puisque ce sera la cinquième fois ce weekend, en 33 jours de présidence, qu'il séjournera à Palm Beach.

Donald Trump - Sputnik France
Un juge d’Hawaï bloque le décret sur migration, Trump voit rouge
Les documents indiquent que près de 10 millions de dollars (9 millions d'euros) ont été dépensés à chacun de ces weekends du président à Mar-a-Lago. Mais toute cette histoire prend un nouvel éclairage lorsqu'on compare ces faits aux déclarations que faisaient le milliardaire avant les élections.

En 2015 Donald Trump déclarait en effet que s'il devenait président, il n'aurait pas le temps de quitter la Maison-Blanche, en référence aux critiques que Barack Obama avait essuyées lorsqu'il avait séjourné à Palm Beach lors de sa présidence.

« Moi, je ne serais pas un président qui prend congé… On n'a pas le temps de prendre congé », avait-il déclaré alors.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала