«Rien n’indique que l’Otan soit prête à renoncer au gel de la coopération avec Moscou»

© REUTERS / Francois LenoirAlexandre Grouchko, ambassadeur de Russie auprès de l’Otan
Alexandre Grouchko, ambassadeur de Russie auprès de l’Otan - Sputnik France
Le délégué permanent russe auprès de l’Alliance atlantique Alexandre Grouchko a parlé à Sputnik de l’état actuel des relations entre la Russie et l’Otan.

L'année dernière, après une pause de deux ans, trois réunions du Conseil Russie-Otan ont eu lieu, ce qui montre que l'Alliance voudrait reprendre le dialogue, constatant sans doute que le gel des relations avec Moscou était contreproductif, mais que tout n'était pas aussi simple que ça, a déclaré à Sputnik l'ambassadeur russe Alexandre Grouchko.

Boeing E-3D Sentry AWACS - Sputnik France
Un AWACS de l'Otan espionne la Russie

« Il est tout à fait évident que le dialogue est très important et ce, d'autant plus qu'il s'agit des deux plus grandes forces politico-militaires en Europe, Russie et Otan, dont dépend pour beaucoup le niveau de la sécurité européenne et pas seulement européenne », a indiqué l'interlocuteur de l'agence, ajoutant toutefois qu'il fallait avant tout qu'un tel dialogue débouche sur des résultats concrets.

L'Otan - Sputnik France
L'Otan n’est pas prête à reprendre un dialogue avec la Russie dans le domaine militaire

Et de citer à titre d'exemple le rétablissement des mécanismes de coopération dans les domaines d'intérêts communs.

« Malheureusement, rien n'indique à ce jour que l'Otan soit prête à renoncer au gel complet de la coopération avec la Russie […]. Pourtant, une telle coopération se développait assez bien jusqu'en 2014 sur tout le spectre des nouveaux défis et menaces, y compris en lien avec la situation en Afghanistan. La lutte contre le terrorisme constituait alors l'une des grandes priorités du Conseil Russie-Otan », a poursuivi le diplomate.

Lavrov - Sputnik France
La Russie transfère des Iskander suite aux actions de l’Otan

Et de souligner qu'il ne s'agissait pas à l'époque uniquement du dialogue, mais de la réalisation de projets concrets, notamment d'exercices conjoints en mers Baltique et Noire avec la participation des aviations militaires polonaises et turques, ainsi qu'avec une participation active des Norvégiens.

M. Grouchko a par ailleurs évoqué la coopération de la Russie et de l'Otan dans la formation de spécialistes antidrogues pour le Pakistan, l'Afghanistan et les pays d'Asie centrale.

« D'autre part, l'Alliance a annoncé son passage à une politique de dissuasion de la Russie qui s'affirme et couve [selon l'Otan, ndlr] des visées agressives […]. D'où les tentatives de "diaboliser" notre pays et […] des fuites dans la presse, selon lesquelles la Russie peut rien qu'en quelques heures occuper les pays baltes, mais personnes ne s'interroge : "À quoi bon ?" »

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’Otan - Sputnik France
Secrétaire général de l’Otan: «Il est hors de question d’isoler la Russie»

L'interlocuteur de Sputnik a également mentionné à cette occasion l'histoire des Iskander, dont l'Otan parle beaucoup, tout en omettant de rappeler qu'elle se rapproche elle-même militairement de plus en plus des frontières de la Russie qui ne fait que procéder à la modernisation de ses armements sur son propre territoire national.

« Une modernisation des forces armées est en cours dans tous les pays du monde, et l'Otan réalise elle-même à présent son programme d'achat d'avions F-35 américains », a conclu M. Grouchko.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала