Sous la pression des autorités, l'agence slovaque TASR rompt son contrat avec Sputnik

© Sputnik . Igor Russak / Aller dans la banque de photosПодготовка к открытию Петербургского экономического форума
Подготовка к открытию Петербургского экономического форума - Sputnik France
Peu après la signature d'un contrat avec Sputnik, l'agence de presse slovaque TASR a affirmé vouloir le rompre. Une démarche qui témoigne encore une fois du fait que ce sont les autorités qui indiquent aux médias avec qui coopérer, selon le service de presse de l'agence russe.

Sputnik - Sputnik France
Sputnik et RT gagnent des prix du Club des journalistes du Mexique
Un jour seulement après l'annonce de la signature d'un contrat avec Sputnik, l'agence de presse slovaque TASR a affirmé entamer la procédure de rupture du contrat. Cette nouvelle annonce a suivi les informations selon lesquelles le Comité pour la culture et les médias du parlement du pays avait invité à une de ses réunions le directeur de l'agence TASR pour qu'il explique le but de sa coopération avec Sputnik.

Parallèlement, de grands médias tchèques et slovaques se sont attaqués à TASR pour avoir signé un contrat avec une « agence pro-Kremlin ».

Le service de presse de Sputnik a de son côté riposté en expliquant que de cette manière l'Union européenne refusait, pas à pas, la liberté de parole et « essayait d'établir la dictature des sources » :

« Les chefs de TASR ont confirmé, encore une fois, que ce sont les autorités qui prescrivaient avec qui la presse en Slovaquie devait être l'amie et contre qui combattre. »

Pendant la rédaction du contrat avec Sputnik, TASR n'a jamais mis en doute la fiabilité et le professionnalisme de ce premier. Le rédacteur en chef de l'agence slovaque, Jaroslav Reznik, affirmait d'ailleurs que « TASR apprécie toujours l'occasion de coopérer avec des médias fiables à l'étranger ».

Rio 2016 - Sputnik France
La force «au bout des doigts»: un photographe de Sputnik primé à l’Istanbul Photo Awards
L'activité de l'agence Sputnik a à plusieurs reprises été limitée par les autorités de différents pays européens. En 2016, le Parlement européen a adopté la résolution « Communication stratégique de l'Union visant à contrer la propagande dirigée contre elle par des tiers » censée endiguer le fonctionnement des médias tels que Sputnik.

De plus, les pays baltes créent des obstacles à l'activité journalistique de Sputnik. Au printemps 2016, le site de Sputnik en Lettonie a été bloqué. En février dernier, il est devenu de notoriété publique que les services spéciaux estoniens avaient recommandé aux fonctionnaires d'éviter toute communication avec Sputnik.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала