Les djihadistes font machine-arrière à Mossoul et entraînent les civils avec eux

Alors que les civils tâchent de fuir Mossoul, que les forces irakiennes cherchent à reprendre depuis le 19 février, les djihadistes les contraignent à déménager au centre-ville pour les utiliser par la suite comme «boucliers vivants».

la base aérienne de Hmeimim, en Syrie. - Sputnik Afrique
Les opérations d’Alep et de Mossoul, une différence «stylistique» selon Moscou
Les djihadistes du groupe terroriste État islamique, reculant à l'intérieur de Mossoul face à l'offensive de la coalition internationale, obligent les civils à les suivre, ont confié à Sputnik des habitants locaux.

D'après eux, les combattants de Daech ne laissent pas partir les civils des quartiers assiégés et considèrent tous ceux qui parviennent à leur échapper comme des « transfuges ».

« Nous habitions les confins de la ville, et, quand les forces gouvernementales se sont approchées de notre quartier, des djihadistes ont frappé à notre porte et nous ont demandé de déménager au centre-ville. Ils nous ont forcés à y venir dans le but de nous utiliser comme un "bouclier vivant" », raconte le Mossoulien, Waad Abbasi.

D'après les habitants locaux, les francs-tireurs des djihadistes se servent fréquemment de leurs immeubles afin de tirer sur les hélicoptères et les soldats de l'armée irakienne, dès qu'ils s'en approchent.

La région de Mossoul - Sputnik Afrique
Frappes sur les civils de Mossoul: Moscou appelle la coalition à une «approche équilibrée»
« Une fois que les djihadistes ont tiré sur un hélicoptère ou sur une troupe terrestre, l'aviation irakienne apparaît et effectue des frappes contre le bâtiment, ce qui se traduit par la mort de plusieurs civils », a confié à Sputnik M. Abbasi.

Le 19 février dernier, les forces irakiennes avaient lancé une offensive pour reprendre Mossoul-Ouest, après avoir reconquis la partie orientale de la ville en janvier. Depuis lors, elles ont repris plusieurs quartiers de la cité irakienne. Les combats se concentraient aux abords de la vieille ville.

L'opération terrestre est accompagnée par les bombardements réalisés par l'aviation irakienne et celle de la coalition internationale dirigée par Washington.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала