Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Frappes US en Syrie: «Ce n’est pas pour ça que nous avons voté!»

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosconséquences de la frappe américaine sur une base en Syrie
conséquences de la frappe américaine sur une base en Syrie - Sputnik France
S'abonner
L’attaque contre une base aérienne en Syrie a rendu perplexes la quasi-totalité des partisans de Trump. Ceux-ci ont particulièrement décrié l’idée d’opérations militaires en Syrie et disent ne pas avoir voté pour que leur pays se mêle de renverser des gouvernements étrangers.

Dans son programme télévisé, « Lou Dobbs Tonight », le journaliste Lou Dobbs a relevé, en présence de ses invités Mike Gallagher et Mercedes Schlapp, le fait que les partisans de Trump n'aient pas apprécié l'idée d'un engagement dans une guerre ou des opérations militaires en Syrie, constatant un changement de cap du côté de l'administration Trump.

Conseil de sécurité de l'Onu - Sputnik France
Frappes US en Syrie: la Bolivie se paie Washington à l'Onu
Mercedes Schlapp, ancienne porte-parole de George W. Bush, s'est étonnée des déclarations de Rex Tillerson qui, contrairement à ce qui était mis de l'avant jusqu'à tout récemment, fait maintenant entendre que Bachar el-Assad ne devrait plus rester président. D'autant plus que pendant sa campagne électorale Donald Trump se disait opposé à l'implication des États-Unis dans le changement de régimes étrangers.

L'animateur Mike Gallagher a renchéri de son côté en soulignant que près de 100 % des partisans de Trump avec lesquels il parle en direct à la radio exprimaient leur rejet des frappes américaines en Syrie.

« Ce n'est pas pour cela que nous avons voté. Nous avons attendu que les États-Unis seront la pierre angulaire », témoigne-t-il citant les opinions d'auditeurs qui s'opposent, selon lui, à toute mesure militaire en Syrie.

Lou Dobbs a témoigné son estime pour chaque général de l'administration Trump, accompagnant néanmoins ses commentaires d'une réserve.

« Mais il y a un problème avec cette foule de généraux : ils n'ont pas la modestie de reconnaître que depuis près de 16 ans nous luttons contre le terrorisme islamique radical et nous ne remportons pas la victoire », a-t-il déploré avant d'ajouter que les dirigeants américains devaient faire montre de modestie et d'une certaine humilité eu égard à l'ingérence militaire.

Pour conclure, Lou Dobbs s'est dit préoccupé par le fait que dans le complexe militaro-industriel et la politique il y avait beaucoup d'étourdis, surtout parmi les néo-conservateurs, qui étaient prêts à déclencher une guerre à tout moment.

Conclusion générale, c'est que Donald Trump doit prendre une pause pour réfléchir sur ses démarches ultérieures en Syrie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала