70 morts dans les frappes de l'armée turque sur les positions du PKK en Irak et en Syrie

© AFP 2022 BULENT KILICThis picture taken from the Turkish Syrian border city of Karkamis in the southern region of Gaziantep, on August 24, 2016 shows smoke billows following air strikes by a Turkish Army jet fighter on the Syrian Turkish border village of Jarabulus during fighting against IS targets
This picture taken from the Turkish Syrian border city of Karkamis in the southern region of Gaziantep, on August 24, 2016 shows smoke billows following air strikes by a Turkish Army jet fighter on the Syrian Turkish border village of Jarabulus during fighting against IS targets - Sputnik Afrique
L'aviation turque a réalisé des frappes sur les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), considéré comme terroriste par Ankara, tuant près de 70 de ses membres.

Combattants du PKK - Sputnik Afrique
Le PKK crée une base militaire dans le Kurdistan irakien
L'état-major des forces armées turques a annoncé avoir mené ce mardi des opérations contre les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) en Irak et en Syrie, tuant 70 militants kurdes.

Plus tôt dans la journée, il avait été annoncé que l'aviation turque avait effectué des frappes sur les positions du PKK à Sinjar, en Irak, tuant cinq miliciens kurdes et en blessant neuf autres. De surcroît, le raid a coûté la vie à un civil.

En outre, les Turcs ont frappé les Unités de protection du peuple (YPG) dans la zone du mont Karachok, dans la province de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie.

« Selon les données fournies par les renseignements, au cours d'un raid ont été détruits des entrepôts de munitions, des postes de liaison et des refuges des membres » de l'organisation, indique la source dans un communiqué, précisant que 40 membres du PKK, considérée comme une organisation terroriste par la Turquie, avaient été tués en Irak et 30 autres en Syrie.

Kurdistan - Sputnik Afrique
Des F-16 turcs ont effectué des frappes sur les bases du PKK en Irak
Ankara considère que les combattants du YPG sont des terroristes liés au PKK. Dans ce contexte, la Turquie avait à plusieurs reprises critiqué Washington pour le fait que ce dernier arme les Kurdes syriens avec qui les États-Unis combattent conjointement l'organisation terroriste Daech.

Après que les affrontements armés entre la Turquie et le PKK ont repris en juillet 2015, le gouvernement turc a annoncé avoir neutralisé plus de 10 000 membres de cette organisation. Selon Ankara, sur cette période, les attaques des combattants kurdes ont coûté la vie à 900 militaires et 300 civils.

Le département d'État américain a annoncé que les raids en question avaient été effectués sans coordination avec les États-Unis, ni avec la Coalition internationale anti-Daech.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала