«Ridicules» et «dépourvues de sens»: Zakharova commente les frappes US en Syrie

© Sputnik . Sergey Pyatakov / Aller dans la banque de photosZakharova
Zakharova - Sputnik Afrique
Questionnée à propos des frappes américaines contre la base aérienne syrienne de Shayrat, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a qualifié la situation actuelle provoquée par les États-Unis de «ridicule», soulignant que «toutes ces attaques n’ont mené à rien».

Quelques semaines après les frappes de l'aviation américaine contre la base aérienne syrienne de Shayrat, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a apprécié les résultats de cet incident dans une interview accordée à Yahoo Global News.

« D'abord, ils ont insisté sur l'envoi d'experts dans l'aéroport pour savoir ce qui s'était passé, puis deux jours plus tard ils ont tout simplement bombardé cet aérodrome. Ainsi, il n'y a pour le moment aucune chance de pouvoir établir ce qui y est arrivé », a indiqué Maria Zakharova.

Et d'ajouter: « Elles (les frappes, ndlr) étaient dépourvues de sens militaire et politique(…). Elles n'ont mené à rien », a déclaré la diplomate.

A picture taken on April 4, 2017 shows destruction at a hospital room in Khan Sheikhun, a rebel-held town in the northwestern Syrian Idlib province, following a suspected toxic gas attack. - Sputnik Afrique
Attaque d’Idlib: Lavrov dénonce la réticence des pays occidentaux à envoyer des experts
La Russie a proposé a maintes reprise d'envoyer des experts sur les lieux de la frappe aérienne à Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib en Syrie, qui a été suivie par l'intoxication de nombreux habitants avec des substances chimiques. Pourtant, comme le rappelle Maria Zakharova, des pays occidentaux insistaient sur la visite d'experts à l'aéroport (en Syrie) détruit quelques jours après par l'aviation américaine, qui, selon leurs soupçons, aurait été l'endroit où des avions auraient été chargés avec des armes chimiques.

Les États-Unis ont tiré, dans la nuit du 6 au 7 avril, 59 missiles Tomahawk contre la base aérienne syrienne de Shayrat, qui, selon Washington, aurait servi de point de départ pour les avions syriens ayant attaqué des groupes d'opposition à Khan Cheikhoun. Moscou a vivement critiqué la démarche de Washington et a réclamé des preuves de l'implication de Damas dans cette attaque présumée.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала