Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pas de nouvelle enquête sur «l’ingérence russe» pour ce sénateur US

© AP Photo / Alex BrandonThe United States Capitol dome is to the left of the United States Senate, on Capitol Hill Wednesday, Feb. 27, 2013
The United States Capitol dome is to the left of the United States Senate, on Capitol Hill Wednesday, Feb. 27, 2013 - Sputnik France
S'abonner
Le chef de la majorité républicaine au Sénat américain s’est prononcé contre toute nouvelle enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans les élections aux États-Unis, estimant une telle démarche contre-productive.

Alexeï Pouchkov - Sputnik France
Absorbé par la «menace russe», le chef du FBI n’a pas vu venir son limogeage
Le licenciement du directeur du FBI, James Comey, a suscité de vives réactions aux États-Unis. Sachant que M. Comey était censé mener l'enquête sur la prétendue ingérence russe au cours des élections présidentielles, certains hommes politiques américains ont lancé des appels à rouvrir une nouvelle enquête.

Toutefois, cette initiative n'est pas appréciée par tous les membres du Sénat. Ainsi, Mitch McConnell, chef de la majorité républicaine, a affirmé que la nouvelle enquête ne servirait strictement à rien.

« Aujourd'hui, nous allons certainement entendre des appels à l'ouverture d'une nouvelle enquête, qui ne fera que mettre des obstacles au travail visant à révéler ce que les Russes pourraient faire, mais aussi concernant les contre-mesures et quelle doctrine militaire cet organe [le Congrès, ndlr] et la communauté du renseignement pourraient élaborer pour qu'une telle chose ne se reproduise plus jamais », a-t-il déclaré lors d'un discours au Sénat.

WikiLeaks - Sputnik France
Le directeur du FBI sitôt limogé, Assange lui offre un job!
Le 6 janvier, la CIA, le FBI et l'Agence nationale de la sécurité (NSA) ont publié un rapport accusant la Russie de s'être ingérée dans la présidentielle américaine en faveur du candidat républicain Donald Trump. Cependant, les services en question ont refusé d'en fournir des preuves, invoquant le caractère secret des documents.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a affirmé pour sa part que les allégations visant Moscou étaient « dénuées de tout fondement ». De son côté, le nouveau chef de la Maison-Blanche a à plusieurs reprises démenti tout lien avec Moscou et les intérêts russes, qualifiant les rapports à ce sujet de « mensonges absolus ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала