Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une armée de hackers nord-coréens à l’œuvre à travers le monde

© AP Photo / Wong Maye-EKim Jong-un
Kim Jong-un - Sputnik France
S'abonner
Une banque centrale, un studio hollywoodien, de nombreuses institutions financières à travers le monde et peut-être même le tristement célébré logiciel de racket WannaCry… Un département spécial du renseignent nord-coréen, élite des pirates informatiques du pays, n’est sans doute pas pour rien dans ces attaques retentissantes.

Corée du Nord - Sputnik France
La Corée du Nord tire un «projectile non identifié»
Alors que tous les regards sont tournés vers les tirs de missiles, les soldats invisibles du front informatique de Pyongyang sont déjà passés à l'attaque. Une cellule spéciale, baptisée l'Unité 180, créée au sein de la principale agence de renseignement de Corée du Nord, est sans doute à l'origine de certaines des plus audacieuses attaques informatiques de ces dernières années, affirment à Reuters des transfuges nord-coréens, des responsables et des experts en cybersécurité.

D'après l'agence, le pays est soupçonné de cyberattaques contre les États-Unis, la Corée du Sud et une dizaine d'autres États. Certains spécialistes disent également avoir trouvé des indices qui relieraient Pyongyang au logiciel de racket WannaCry qui a infecté le week-end dernier plus de 300 000 ordinateurs dans 150 pays, accusations « ridicules » selon la Corée du Nord.

« L'Unité 180 est impliquée dans le piratage d'institutions financières en entrant par effraction et en retirant de l'argent dans les comptes bancaires », raconte à Reuters Kim Heung-kwang, un ancien professeur de science informatique en Corée du Nord, qui a fait défection en 2004 pour rejoindre le Sud, et qui dispose toujours de contacts dans son pays natal. Certains anciens élèves de cet enseignant ont rejoint le Cybercommandement stratégique, la cyberarmée nord-coréenne, précise le média.

КНДР отмечает 60-ю годовщину окончания Корейской войны - Sputnik France
La Corée du Nord derrière la cyberattaque géante WannaCry?
« Les hackers vont à l'étranger pour trouver un endroit disposant de meilleurs services internet afin de ne pas laisser de trace », explique encore Kim Heung-kwang.

Selon lui, ces pirates se font par exemple passer pour des employés de sociétés d'import-export, de filiales étrangères d'entreprises nord-coréennes ou de coentreprises avec la Chine ou l'Asie du Sud-Est.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала