Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie: première condamnation

© AFP 2022 MARTIN BUREAUTémoins de Jéhovah
Témoins de Jéhovah - Sputnik Afrique
Un membre danois des Témoins de Jéhovah* a été condamné à deux mois de prison en Russie pour «extrémisme», première condamnation depuis l'interdiction en avril par Moscou de cette organisation, a annoncé lundi cette dernière.

Avec cinquante autres Témoins de Jéhovah*, Dennis Christensen a été arrêté jeudi soir pendant un office religieux par « des membres armés du FSB à Orel », ville située à 350 km au sud de Moscou, a raconté à l'AFP un responsable russe des Témoins de Jéhovah, Iaroslav Sivoulski.

« Toutes les personnes détenues ont été relâchées peu après sauf lui », a-t-il précisé.

Vendredi, un tribunal local a reconnu le Danois coupable de « participation à des activités extrémistes » et l'a condamné à deux mois de prison, a dit M. Sivoulski qui a précisé que l'avocat de l'accusé avait fait appel.

L'ambassade du Danemark à Moscou n'a pas répondu aux sollicitations de l'AFP.

« C'est la première fois qu'un Témoin de Jéhovah* est condamné à une peine de prison depuis l'URSS », a regretté M. Sivoulski, soulignant « un retour en arrière, pour le pire ».

Il s'agit également de la première condamnation depuis que la Cour suprême russe a interdit en avril cette organisation qui revendique quelque 175 000 membres en Russie.

Cette décision de la justice russe a ouvert la voie à la liquidation des 395 communautés locales des Témoins de Jéhovah* sur le territoire russe et à la confiscation de leurs biens.

Mouvement fondé en 1873 aux Etats-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah* se revendiquent du christianisme.

Aux yeux de la puissante Eglise orthodoxe russe, les Témoins de Jéhovah* sont une secte dangereuse en raison notamment de l'interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

La Russie avait déjà ordonné la dissolution en 2004 d'une branche des Témoins de Jéhovah*, une décision jugée « injustifiée » par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui a condamné ce pays à 70 000 euros de dommages et intérêts en 2010 dans cette affaire.

*Organisation extrémiste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала