En Syrie, la Russie ne défend pas tant Assad que l'intégrité du pays

© AFP 2022 Amer AlmohibanyDamas
Damas - Sputnik France
Le Président russe a encore une fois défini les priorités de la Russie en Syrie, expliquant qu'avant tout Moscou voulait préserver l'État syrien et éviter la transformation de ce pays en une seconde Libye ou Afghanistan.

Les conséquences des frappes aériennes US contre la base militaire Shayrat en Syrie - Sputnik France
Pourquoi les États-Unis bombardent-ils les troupes d’Assad?
Par ses actions en Syrie, la Russie ne défend tant le Président Assad que l'État lui-même, a déclaré vendredi le chef d'État russe Vladimir Poutine intervenant lors du Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

« Nous ne défendons pas tant le Président Assad que le système étatique syrien. Nous ne voulons pas que sur le sol syrien se crée une situation semblable à celle en Libye, en Somalie ou en Afghanistan, où l'Otan est présente depuis des années, sans que la situation s'améliore », a déclaré le dirigeant russe lors d'une session plénière.

Selon lui, Moscou cherche à préserver l'État syrien et sur la base du règlement de ce problème fondamental progresser vers la fin de la crise syrienne par le biais de moyens politiques.

« Certes, tout le monde est coupable d'une chose ou d'une autre mais n'oublions pas que, sans une forte ingérence extérieure, cette situation ne se serait pas créée et la guerre civile n'aurait pas eu lieu », a pointé le Président russe.

À la question du modérateur de la discussion visant à savoir s'il croyait qu'Assad était une personne « méchante », comme l'avait caractérisé Donald Trump, le Président russe a répondu : « demandez aux autres dirigeants qui le fréquentaient, il se rendait en Europe plus souvent qu'en Russie ».

Institué en 1997, le Forum économique international de Saint-Pétersbourg se déroule depuis 2006 sous le patronage et avec la participation du Président de la Fédération de Russie.

Пресс-конференция спикера Федерального Собрания РФ В.Матвиенко - Sputnik France
Moscou ne défend pas Assad en Syrie, mais le droit international
En 2016, le Forum a rassemblé plus de 12 000 participants venus de 133 pays parmi lesquels des chefs d'État et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises ainsi que des experts et des représentants de la société civile.

L'édition 2017 du SPIEF se déroule du 1er au 3 juin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала