Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Député ukrainien: l'Ukraine ne cesse d’acheter des matériels militaires russes

© AFP 2021 Sergei SupinskyDes militaires ukrainiens sur la base militaire
Des militaires ukrainiens sur la base militaire - Sputnik France
S'abonner
Ayant un parc de matériel soviétique, l’Ukraine peut à peine fournir à son armée des pièces de rechange et des composants nécessaires, à cause de l’interdiction de toutes coopérations militaro-techniques avec la Russie. Néanmoins, selon un parlementaire ukrainien, Kiev continue d’acheter des matériels russes de façon «semi-criminelle».

L’Ukraine livrait en Irak des véhicules blindés en panne - Sputnik France
Un tiers des blindés achetés par l’Irak en Ukraine étaient défectueux
Kiev continue de contourner ses propres interdictions de façon « semi-criminelle », en achetant des équipements et des composants militaires fabriqués en Russie pour son armée, a déclaré le député ukrainien Dmitri Tymtchouk dans une interview à l'édition Apostrof.

Selon lui, l'industrie ukrainienne n'est en mesure de satisfaire que 40 % des besoins de l'armée du pays. M. Tymtchouk a en même temps souligné que l'option prévoyant d'abandonner les armes soviétiques « est tout simplement exclue », car elle nécessiterait des milliards de dollars d'investissements.

« Il existe un choix : soit on achète [des composants militaires, ndlr] en Russie, soit nulle part. Nulle part signifie qu'il est impossible de réparer le matériel qui tombe en panne, maintenant, pendant les combats : on a rien, pas de composants nécessaires », a fait savoir M. Tymtchouk.

En conséquence, d'après le député, les usines ukrainiennes organisent leurs achats de matériels russes en passant par des pays tiers.

En 2014, le Président ukrainien Piotr Porochenko a interdit la coopération militaro-technique avec la Russie. Néanmoins, les médias reçoivent régulièrement des informations sur l'achat par Kiev de composants russes. En particulier, en février, le grand public a appris que la société publique Ukroboronprom achetait des moteurs russes à des prix gonflés via des entreprises moldaves.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала