GB: les Conservateurs pris au dépourvu par une «révolution démographique»

La participation extraordinaire des jeunes, les erreurs de Theresa May et l’image positive de Jeremy Corbyn – tels sont les causes des résultats surprises des législatives britanniques, analyse le professeur Mark Garnett dans une interview à Sputnik.

Revigorés par la campagne du chef de file des travaillistes Jeremy Corbyn et préoccupés par l'incertitude causée par le futur divorce avec l'Union européenne, les jeunes électeurs britanniques se sont précipités aux urnes le 8 juin. En conséquence, les conservateurs, qui souhaitaient conforter leur majorité absolue à la Chambre des communes pour réaliser un Brexit « dur », n'ont obtenu qu'une majorité relative au lendemain du scrutin.

Boris Johnson - Sputnik France
Boris Johnson, futur vice-Premier ministre britannique?
Selon le professeur de politique à l'université de Lancaster Mark Garnett, l'électorat peut ces derniers temps être divisé en deux groupes: les personnes âgées, qui votent pratiquement toujours, et les jeunes de 18 à 25 ans, qui se rendent rarement aux urnes. 

« Ainsi, même si la plupart des sondages prédisaient que les deux principaux partis seraient au coude à coude, les estimations étaient fondées sur une conception erronée du comportement humain. Voici ce qui s'est passé: la participation des jeunes a été pratiquement égale à celle des personnes âgées. On peut appeler cela une "révolution démographique dans la politique britannique" », a-t-il souligné dans une interview accordée à Sputnik.

Le professeur a en outre livré sa vision des raisons pour lesquelles Theresa May n'est pas parvenue à mener les conservateurs à la majorité absolue.

Watch: British PM Theresa May laughs 'like a supervillain' at PMQs - Sputnik France
Les internautes jubilent: Theresa May prise à son propre piège
« Toutes ses mesures étaient incorrectes. Par exemple, elle a dû annuler plusieurs décisions politiques parce que le public les réprouvait. Elle n'a pas pris part au débat télévisé avec le chef de file des travaillistes, Jeremy Corbyn. Pour couronner tout, le public britannique avait la sensation que ces élections n'étaient pas vraiment nécessaires », a expliqué l'expert.

Selon M. Garnett, la mobilisation de la jeunesse britannique, inspirée par Jeremy Corbyn, a joué un rôle clé pour déposséder la Première ministre Theresa May de sa majorité absolue au Parlement. En tout cas, l'expert a reconnu le rôle du dirigeant des travaillistes dans la politique britannique:

« Il a proposé un programme plus socialiste et beaucoup de gens ont voté pour lui à cause de cela. Mais je pense aussi qu'un grand nombre de gens le soutiennent parce qu'il symbolise le changement ».

En fin de compte, prédit M. Garett, le Royaume-Uni mènera un Brexit plus « doux » ou renoncera même purement et simplement à une sortie de l'UE.

« Le Royaume-Uni demeura sous une forme ou une autre membre de l'Union européenne », a-t-il conclu.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала