Monténégro dans l'Otan: «La menace n'est pas militaire, mais politique»

© Sputnik . Alexey Vitvitsky / Aller dans la banque de photosNATO headquarters in Brussels
NATO headquarters in Brussels - Sputnik Afrique
En absorbant dans ses rangs de nouveaux membres qui n'ont, du point de vue historique, aucun lien avec l'Otan, l'Alliance cherche à poursuivre sa politique d'élargissement vers l'Est et à augmenter sa présence dans les Balkans et ce non sans tenter d'exercer des pressions sur la Serbie, considère un politologue russe dans son entretien à Sputnik.

Le 5 juin, le Monténégro est devenu le 29e membre de l'Alliance atlantique. Ce pays ne revêtant pas une grande importance stratégique pour l'Otan  — et c'est peu dire —, cette adhésion est plutôt une question d'image et d'effet psychologique, considère le politologue Dmitri Solonnikov dans son commentaire à Sputnik.

« L'intérêt pour l'Otan est plutôt purement démonstratif, du point de vue de l'image et de l'effet psychologique. Il est peu probable que les Forces armées du Monténégro puissent fournir une quelconque aide aux États-Unis, à la Bundeswehr ou aux armées d'autres alliés des États-Unis en Europe. C'est une goutte d'eau dans la mer, négligeable face aux autres forces armées dont dispose déjà l'Otan », a constaté l'expert.

Il pointe toutefois qu'il s'agit d'une façon d'exercer une certaine pression sur les pays de l'ex-Yougoslavie, et en particulier la Serbie.

Pour Dmitri Solonnikov, l'objectif principal de l'adhésion du Monténégro est l'augmentation de l'influence de l'Alliance dans les Balkans et le maintien du vecteur de l'élargissement de l'Otan vers l'Est.

Flag of Montenegro is raised during a ceremony to mark the accession to NATO of Montenegro at NATO headquarters in Brussels, Belgium June 7, 2017. - Sputnik Afrique
"Le Monténégro sera le premier à quitter l'Otan"
« La menace n'est pas militaire, mais politique. Car à l'avenir la pression sur la Serbie ne fera qu'augmenter. Le prochain pays que l'Otan essaiera de faire entrer dans ses rangs est la Macédoine. C'est une augmentation progressive de l'influence de l'Otan sur les pays qui, du point de vue historique, n'ont jamais eu aucun lien avec l'Alliance », a conclu l'expert.

Le 5 juin, le Monténégro est devenu le 29e membre de l'Otan lors d'une cérémonie à Bruxelles. Selon Moscou, l'intégration du Monténégro dans l'Alliance nuira à la stabilité des Balkans et du continent européen.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала