«Les radicaux soutenus par la Turquie avancent dans la région d'Alep»

Bénéficiant du soutien de l'artillerie turque, des combattants du groupe radical Ahrar al-Cham ont progressé dans la zone d'Afrin dans le nord de la Syrie.

Le mur à la frontière turco-syrienne - Sputnik France
Un mur long de 700 km sépare désormais la Turquie et la Syrie
Des groupes radicaux épaulés par l'armée turque sont passés à l'offensive au nord de la ville d'Afrin dans la province syrienne d'Alep, a annoncé à Sputnik une source au sein de milices kurdes.

«Les forces turques et les combattants qu'elles soutiennent ont avancé d'un kilomètre à l'intérieur du territoire syrien au nord d'Afrin. Leur progression est soutenue par l'artillerie de l'armée turque», a fait savoir l'interlocuteur de l'agence.

Région de Sinjar, qui s'étend de Mossoul à la Syrie, au sud de la frontière turque - Sputnik France
La Turquie se prépare à une nouvelle opération en Syrie et en Irak
Selon lui, les localités kurdes situées aux alentours d'Afrin subissent des tirs de l'artillerie turque «depuis au moins six jours consécutifs». Dans le même temps, les combattants du groupe radical Ahrar al-Cham tentent de s'emparer d'hauteurs stratégiques dans la région concernée.

Située dans le nord de la province d'Alep, la ville d'Afrin est peuplée en majorité par les Kurdes et se trouve à une vingtaine de kilomètres de la ville d'Azaz proche de la frontière turque et contrôlée par les groupes radicaux.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала