Crise du Golfe: Washington pousse les parties au dialogue

© AP Photo / J. Scott ApplewhiteRex Tillerson
Rex Tillerson - Sputnik France
Washington se prononce pour le dialogue entre le Qatar et les quatre pays arabes qui ont rompu leurs relations diplomatiques avec l'émirat.

Doha, Qatar - Sputnik France
Le Qatar échappe-t-il à la tutelle américaine?
Certaines exigences avancées par les pays arabes, ayant rompu leurs relations avec le Qatar, peuvent jeter les bases pour la résolution de la crise diplomatique, a déclaré le secrétaire d'État américain Rex Tillerson.

«Une nouvelle étape productive pourrait être pour chacun des pays de s'asseoir ensemble et de poursuivre cette discussion», a indiqué le chef de la diplomatie américaine dans un communiqué de presse.

F-15 - Sputnik France
Un changement d’attitude US envers le Qatar?
Selon lui, les «partenaires et alliés» de Washington sont «plus forts lorsqu'ils travaillent ensemble dans un but commun» qui consiste à «arrêter le terrorisme et à contrer l'extrémisme».

Précédemment, l'Arabie saoudite, l'Égypte, Bahreïn et les Émirats arabes unis ont adressé une liste de conditions destinées à modifier la politique étrangère de Doha.

Les quatre pays demandent notamment l'arrêt des contacts entre le Qatar et ce qu'ils qualifient d'organisations terroristes dont les Frères musulmans, Daech, Al-Qaïda et le Hezbollah. Ils reprochent également en outre à Doha ses relations avec l'Iran, ainsi que sa coopération militaire avec la Turquie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала