Trump accepte l'invitation de Macron à assister aux célébrations du 14 juillet à Paris

© REUTERS / Jonathan ErnstU.S. President Donald Trump and first lady Melania Trump arrive at the Brussels Airport, in Brussels, Belgium, May 24, 2017.
U.S. President Donald Trump and first lady Melania Trump arrive at the Brussels Airport, in Brussels, Belgium, May 24, 2017. - Sputnik France
Dans le cadre de la commémoration du centenaire de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, le Président américain Donald Trump a accepté l'invitation d'Emmanuel Macron à assister au défilé du 14 juillet, a annoncé l'Élysée.

Le Président Donald Trump assistera aux célébrations du 14 juillet à Paris, a annoncé mercredi la présidence dans un communiqué.

«Dans le cadre de la commémoration du centenaire de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, le Président des États-Unis d'Amérique Donald Trump a accepté l'invitation du Président de la République Emmanuel Macron d'assister au défilé du 14 juillet», lit-on dans le communiqué.

Lors de leur prochaine rencontre à Paris, «les deux dirigeants accentueront le solide partenariat économique et en matière de lutte antiterroriste qui unit leurs deux pays et discuteront de nombreuses autres questions d'intérêt commun», a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

Pour cette occasion, «des soldats américains participeront à ce défilé aux côtés de leurs camarades français», précise encore l'Elysée.

Le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées - Sputnik France
Le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées
C’est mardi que l’Élysée a annoncé qu’Emmanuel Macron avait convié son homologue américain à assister au défilé organisé à l’occasion de la fête nationale française. L'hôte de la Maison-Blanche avait alors annoncé qu’il examinerait l’invitation.

Après la parution de cette information, Jean-Luc Mélenchon, leader de La France insoumise, avait déclaré que Trump «n’était pas le bienvenu en France». Rappelons que dans des pays comme la Belgique et le Royaume-Uni, des mouvements de protestation avaient été organisés par des opposants à la politique du Président américain après l’annonce de sa visite.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала