Porochenko charge la Commission constitutionnelle de modifier le statut de la Crimée

© Sputnik . Vladimir Sergeev / Aller dans la banque de photosРегионы России. Крым
Регионы России. Крым - Sputnik France
Il semble que Piotr Porochenko se soit ravisé et se soit rendu à l’idée qu’il faille sous peu réviser le statut juridique de la Crimée, puisque, comme l’estime un député ukrainien, cette dernière ne «peut pas faire partie de l’État ukrainien unitaire».

la Crimée - Sputnik France
Poutine: s’il n’y avait pas eu la Crimée, les USA auraient trouvé un autre prétexte
Le Président ukrainien Piotr Porochenko aurait chargé la Commission constitutionnelle d'élaborer un projet d'amendements modifiant le statut de la Crimée, a déclaré le député de la Rada suprême d'Ukraine Iouri Tchyzhmar, dans une interview accordée à la chaîne 5 Kanal.

«Nous avons compris que de nos jours, la République autonome de Crimée ne peut pas faire partie de l'État ukrainien unitaire», a indiqué le parlementaire.

Il a également souligné que la Commission se penchait actuellement sur le dixième paragraphe de la Constitution, relatif au statut de «la République autonome de Crimée».

D'ailleurs, Dmitri Peskovporte-parole du Président russe, a de son côté tenu à souligner que la Russie «ne prenait pas au sérieux les allégations d'hommes politiques étrangers concernant les régions russes».

Politicien allemand sur les sanctions contre la Crimée: «les USA nous ont tordu le bras» - Sputnik France
Politicien allemand sur les sanctions contre la Crimée: «les USA nous ont tordu le bras»
Pour rappel, Piotr Porochenko s'est récemment déclaré convaincu que la Crimée redeviendrait une région ukrainienne et que des drapeaux ukrainiens «flotteraient au vent au-dessus de la Crimée libre».

La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine, consécutive au renversement du Président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par Kiev et ses partenaires occidentaux, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Par la suite, les pays occidentaux ont décrété plusieurs volets de sanctions contre Moscou visant notamment plusieurs secteurs économiques et industriels russes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала