Moscou dénonce une campagne médiatique sur l’emploi présumé d’armes chimiques par Damas

© Sputnik . Evgeni Odinokov / Aller dans la banque de photosMaria Zakharova
Maria Zakharova - Sputnik Afrique
Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde contre le lancement d’une campagne de dénigrement du gouvernement syrien qu’on accuse maintenant d’utiliser des armes chimiques.

Les médias ont lancé une campagne de propagande accusant à tort les autorités syriennes d’avoir utilisé des armes chimiques, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Il y a quelques jours, nous avons déjà mis en garde contre le début d’une campagne médiatique sur l’utilisation présumée d’armes chimiques par Damas. Le coup d’envoi de la campagne est donné», a indiqué Maria Zakharova sur Facebook.

Как мы и предупреждали несколько дней назад, началась информационно-пропагандистская кампания о "применении Дамаском хим…

Publié par Мария Захарова sur dimanche 2 juillet 2017

Selon elle, beaucoup de nouvelles vidéos, de mauvaise ou de bonne qualité («au niveau Hollywodien»), appelées à ternir l’image du gouvernement syrien, seront prochainement mises en ligne.

«Il y a aura beaucoup de fausses informations, il s’agit d’une campagne d’envergure», a ajouté la porte-parole.

Plusieurs sites d’opposition ont affirmé samedi que 30 djihadistes avaient été intoxiqués au chlore à Ein Tarma, une banlieue est de Damas. Le commandement de l’armée syrienne a qualifié ces accusations d’infondées avant de noter que les terroristes faisaient toujours de pareilles déclarations suite à des opérations réussies de l’armée syrienne et quand les djihadistes enregistraient d’importantes pertes.

Sputnik a appris samedi d’une source informée que les officiers du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, qui se trouvaient samedi dans le quartier d’Al-Kabbas de Damas, ne confirmaient pas les informations sur l’emploi d’armes chimiques par les militaires syriens.

L’armée syrienne mène une offensive à Ein Tarma depuis près de 20 jours. Elle continue de libérer les quartiers de la capitale syrienne, progressant dans la partie est de Damas, contrôlée depuis plus de cinq ans par des groupes armés radicaux. Les terroristes essuient des pertes et battent en retraite.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала