Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Hambourg: la police dément l’agression des gardes de l’hôtel où est descendu Poutine

© Sputnik . Alexei Vitvitsky / Aller dans la banque de photosАкции протеста в Гамбурге
Акции протеста в Гамбурге - Sputnik France
S'abonner
Alors que Hambourg, qui accueille cette année le G20, est devenue ce vendredi le théâtre de violents affrontements entre les manifestants et la police, certains medias affirmaient que l’hôtel où est descendu le Président russe avait lui aussi été touché… Interrogée par Sputnik, la police allemande a nié les faits.

La police allemande a démenti les informations parues dans les medias selon lesquelles les gardes l'hôtel où séjourne Vladimir Poutine ainsi que certains autres chefs d'État venus au G20 auraient été agressés.

«Nous ne pouvons pas le confirmer», a-t-on répondu à Sputnik du côté de la police de Hambourg, ajoutant qu'il y a actuellement des affrontements entre policiers et manifestants «à travers toute la ville».

​Le journal allemand Bild a affirmé plus tôt que les gardes de l'hôtel Park Hyatt, où sont descendus le Président Vladimir Poutine et son homologue australien Malcolm Turnbull, auraient été agressés.

Dès vendredi matin, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés autour des carrefours routiers stratégiques de la ville de 1,7 million d'habitants dans le but de bloquer l'arriver des délégations officielles au sommet.

Les affrontements entre les manifestants anti-G20 et les forces de l'ordre se déroulent pratiquement sans discontinuer depuis jeudi soir dans la ville.

La police a indiqué que 159 de ses agents avaient été jusqu'ici légèrement blessés lors de ces incidents.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала