Pyongyang diffuse des images de souterrains destinés à ses missiles nucléaires

© REUTERS / KCNAO líder norte-coreano, Kim Jong-un, observando teste de míssil Hwasong-14
O líder norte-coreano, Kim Jong-un, observando teste de míssil Hwasong-14 - Sputnik Afrique
La Corée du Nord a confirmé l’existence de grandes zones souterraines destinées aux missiles stratégiques nucléaires, a signalé vendredi l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

La télévision centrale de la Corée du Nord a diffusé pour la première fois des images sur lesquelles on peut voir Kim Jong-un visiter une construction souterraine destinée à abriter des missiles stratégiques nucléaires. Selon, l'agence de presse Yonhap, Kim Jong-un a examiné des objets militaires souterrains, ainsi qu'un véhicule de lancement du missile nucléaire intercontinental Hwasong-14 testée le 4 juillet.

C'est la toute première fois que ces installations souterraines nord-coréennes sont présentées au grand public. Selon l'agence, les missiles sont cachés sous terre pour éviter des «frappes de précision» de la part des États-Unis en cas d'hostilités. Il s'agit probablement de tunnels secrets permettant aux véhicules de lancement de missiles de se déplacer. Ces installations souterraines pourraient également servir au lancement d'attaques surprises depuis n'importe quel point du territoire nord-coréen.

Лидер КНДР Ким Чен Ын приветствует людей перед пуском баллистической ракеты среднего радиуса действия Хвасон-10 - Sputnik Afrique
Kim Jong-un récompense les créateurs du Hwasong-14 avec un livre de ses citations
La Corée du Nord a annoncé le 4 juillet avoir lancé avec succès un missile balistique intercontinental (ICBM) Hwasong-14, affirmant désormais avoir la capacité de frapper un objectif dans n'importe quelle partie du monde. L'essai a été supervisé par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, selon la Télévision centrale coréenne. Pyongyang affirme également que le missile a atteint une altitude de 2.802 km et volé sur une distance de 933 km.

Pourtant, selon les données du ministère russe de la Défense, la fusée nord-coréenne a atteint une altitude de seulement 535 kilomètres et parcouru une distance d'environ 510 kilomètres avant de tomber dans la partie centrale de la mer du Japon.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала