ExoMars 2020: quel est l’objectif clé de ce projet prometteur? Sputnik explique

CC0 / Pixabay / Mars
Mars - Sputnik Afrique
Intriguée par le mystère de la planète rouge, l’Agence spatiale européenne prépare un «amarssissage» d’un rover européen grâce à la plateforme de descente russe. Un journaliste de Sputnik a rencontré le directeur du programme ExoMars 2020, François Spoto, en marge du salon aérospatial MAKS pour faire la lumière sur les objectifs clés de ce projet.

МАКС-2017 - Sputnik Afrique
Le deuxième jour du salon aérospatial MAKS-2017 en Russie
Présentant son ambitieux programme d'exploration de la planète rouge ExoMars 2020 lors du salon aérospatial MAKS, le directeur du programme, François Spoto, admet dans une interview accordée à Sputnik que la mission clé du projet aujourd'hui serait de déposer «une plateforme scientifique russe sur la planète Mars et d'y libérer un rover autonome, avec neuf instruments scientifiques pour analyser en détail les matériaux géologiques ou biologiques contenus dans le sol».

«Le rover est équipé d'une foreuse qui permet de creuser jusqu'à 2 mètres de profondeur, et de mécanismes pour écraser le matériau et l'analyser. La particularité de notre Rover est précisément cette profondeur, on estime que là le matériau sera beaucoup plus "frais", parce que beaucoup moins exposé aux radiations de surface.», explique-t-il, soulignant que l'équipement novateur a été notamment conçu avec l'aide de scientifiques russes.

Ainsi, selon M.Spoto, ExoMars est un projet «très intégré entre Roscosmos et l'Agence spatiale européenne et entre leurs industriels principaux: Thales Italie à Turin et Lavochkin à Moscou.»

Effectivement, un projet d'une telle ampleur nécessite un financement important qui approche, selon M.Spoto, l'investissement de quelques 1,8 milliards d'euros pour la partie européenne.

«Les programmes spatiaux sont comme la mission de Christophe Colomb: le retour sur investissement est sujet à hauts risques. Mais on part sur Mars pour faire la promotion de la coopération internationale, pour embarquer les instruments à bord, pour développer les technologies et… pour tous les autres objectifs que la mission va nous révéler», indique-t-il ajoutant que dans la deuxième phase du projet, un homme pourrait être envoyé à proximité de la surface de Mars.

«C'est dans 15 ans à venir. Dans la troisième phase, il faudrait maintenir une base habitée. C'est un projet pour 30 ans», conclut-il.

Mars - Sputnik Afrique
De la vie possible sur Mars même sans eau liquide à sa surface?
Le programme ExoMars regroupe deux missions spatiales à destination de la planète Mars développées par l'Agence spatiale européenne (ESA) avec une participation importante de l'agence spatiale russe Roscosmos.

L'objectif scientifique du programme en question réside dans l'étude de l'atmosphère de Mars. Il s'agit en particulier de la détermination de l'origine du méthane ainsi que de la recherche d'indices d'une vie passée ou présente sur la planète.

Le Salon international aérospatial de Moscou, appelé MAKS, est devenu un évènement majeur pour le monde aéronautique. Organisé traditionnellement en août, le Salon MAKS 2017 se déroule cette année en juillet, du 18 au 23, dans les environs de Moscou.

84 avions issus de huit patrouilles aériennes doivent participent à un spectacle aérien. 116 appareils sont exposés sur l'aire de stationnement de l'aéroport de Moscou-Jukovski. Plus de 770 entreprises participent à ce salon aéronautique, dont 140 viennent de 30 pays étrangers.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала