Si Trump adopte de nouvelles sanctions antirusses, des contre-mesures sont déjà prêtes

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe Kremlin
Le Kremlin - Sputnik Afrique
Moscou prendra des contre-mesures politiques et économiques si le Sénat et Donald Trump adoptent de nouvelles sanctions contre la Russie, selon un parlementaire russe.

La Russie a un ensemble de mesures politiques et économiques contre les États-Unis déjà préparé, qui serait appliqué si le Sénat et le Président américain adopte la loi portant sur de nouvelles sanctions antirusses.

«Nous avons un paquet de mesures en attente, nous avons été en temps voulu à la rencontre des autorités américaines et nous n'avons pas réagi à l'action hostile d'Obama prise à la veille du Nouvel an», a confié à Sputnik Vladimir Djabarov, premier vice-président du comité du Conseil de la Fédération pour les affaires étrangères.

Congrès - Sputnik Afrique
La chambre basse du Congrès US adopte de nouvelles sanctions contre la Russie
Il a également appelé à «ne pas paniquer» en cas d'adoption de nouvelles sanctions puisque les relations entre la Russie et les États-Unis «étaient déjà à un bas niveau».

«…nous ne perdrons rien de particulier. Nous somme une puissance autosuffisante», a souligné le parlementaire.

De plus, Washington devrait «s'occuper de ses principaux alliés en Europe».

«Cette loi lèse les intérêts de l'UE et la fait payer le triple pour le gaz», a-t-il conclu.

La Chambre des représentants s'est prononcée mardi à une très large majorité en faveur d'un alourdissement des sanctions américaines imposées à la Russie, à l'Iran et à la Corée du Nord, malgré les réserves de Donald Trump.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Trump serait obligé d’adopter les sanctions antirusses
La Maison-Blanche a fait savoir que Donald Trump n'avait pas encore pris de décision quant à la promulgation du texte, qui pourrait compromettre ses projets de rapprochement avec Moscou. Il pourrait toutefois être adopté avec une marge suffisante pour passer outre un éventuel veto présidentiel.

La Commission européenne s'est inquiétée samedi des intentions du Congrès américain et exhorté Washington à continuer de coordonner ses décisions avec ses partenaires du G7. Bruxelles redoute des conséquences «importantes et hasardeuses», notamment sur les efforts déployés pour réduire la dépendance énergétique de l'UE vis-à-vis de la Russie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала