Tir nord-coréen: des conseillers de Trump envisagent des sanctions contre la Chine

© AP Photo / Andrew HarnikDonald Trump
Donald Trump - Sputnik Afrique
Les principaux conseillers du Président américain tentent de dresser un paquet de sanctions économiques contre la Chine visant à la «punir» pour «inaction» face au nouveau lancement de missile balistique intercontinental par Pyongyang, relate Politico. La décision définitive devrait être prise dans les prochains jours.

Подписание Совместного заявления Российской Федерации и Республики Никарагуа о неразмещении первым оружия в космосе - Sputnik Afrique
Corée du Nord: Moscou ouvert aux sanctions visant le programme nucléaire et non l'économie
Des assistants de Donald Trump se sont rencontrés ce weekend dans les coulisses afin de discuter d'éventuelles mesures visant à «punir», Pékin a annoncé le site américain Politico faisant référence à deux responsables de la Maison-Blanche.

Les interlocuteurs du média ont souligné que plusieurs options étaient envisagées, dont des restrictions commerciales et des sanctions économiques. Selon eux, la décision définitive sera prise dans les prochains jours. Néanmoins, il est tôt pour prédire quelle pourrait être la réaction du Président américain dans pareille situation.

Auparavant, dans le contexte du second lancement réussi d'un missile balistique Hwasong14, «avertissement solennel adressé aux États-Unis», comme l'a précisé le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le Président Donald Trump s'est dit «très déçu» par l'inaction de la Chine face sa voisine de l'est.

«Je suis très déçu par la Chine», avait tweeté M.Trump.

«Nous ne permettrons plus que cela continue. La Chine pourrait facilement résoudre ce problème!», a-t-il conclu.

​Pyongyang a réalisé vendredi un nouveau lancement de missile balistique intercontinental Hwasong-14 à titre expérimental, susceptible d'atteindre les États-Unis, selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA. Le missile a effectué un vol de 47 minutes et 12 secondes, atteint une altitude de 3.724 km et parcouru 998 km avant de finir sa course à l'est de la péninsule, selon les informations des médias nord-coréens.

Le ministère russe de la Défense a de son côté annoncé que le missile nord-coréen avait atteint une altitude de 681 km et parcouru 732 km avant de tomber dans la partie centrale de la mer du Japon.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала