«Je passe mes nuits en armes sur mon toit pour protéger ma famille contre Daech»

Ces derniers jours, des informations sur les attentats-suicides et les nombreuses victimes civiles qu’ils font nous proviennent de la province irakienne d’al-Anbar. Selon un habitant de la ville de Hit interrogé par Sputnik, les habitants vivent dans une angoisse permanente et se préparent à repousser les attaques des terroristes.

Les hommes de la ville irakienne de Hit, située dans la province d’al-Anbar (ouest), montent la garde sur les toits de leurs maisons depuis le 27 juillet dernier pour repousser les attaques des terroristes de Daech devenues plus fréquentes, a déclaré mardi à Sputnik Abu Muhammed, un habitant de cette ville.

«Je passe mes nuits en armes sur le toit de ma maison pour protéger ma famille. Les kamikazes de Daech sont très dangereux. Ces derniers temps, ils ont pénétré deux fois dans notre quartier. Jeudi dernier, ils ont notamment tué une famille de six personnes — deux adultes et leurs quatre enfants», a indiqué M.Muhammed.

La ville irakienne de Ramadi - Sputnik France
Irak: au moins six morts dans un attentat suicide dans la province d'Al-Anbar
Selon lui, les habitants ne se fient qu’à eux-mêmes parce que les services de sécurité se montrent inefficaces.

«Des kamikazes sont entrés dans notre quartier pour la première fois lors de la fête d’Aïd el-Fitr (le 25 juin). Ils ont tué des femmes qui préparaient des friandises, et des enfants. Ensuite, cinq kamikazes de Daech en même temps. Quatre d’entre eux ont pris la vie de plusieurs policiers et civils et le cinquième est entré dans une maison et s’est fait exploser avec la famille dont je viens de parler», a ajouté M.Muhammed.

Les forces armées irakiennes avait chassé les terroristes de Daech de Hit et de ses environs en avril 2016.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала