Entretien de la «première dame»: et en Europe, c'est comment?

© AFP 2022 Alain JocardBrigitte Macron
Brigitte Macron - Sputnik France
Plus de 200.000 personnes ont signé la pétition «contre le statut de première dame pour Brigitte Macron», l'épouse de l'actuel président français. Dans les pays de l'UE, le statut de «First Lady» n'est pas fixé et les femmes de chefs d’État ne reçoivent ni subventions supplémentaires ni aucun privilège.

«Première dame» de France

Le statut particulier de «première dame» a été évoqué par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. «Je veux sortir d'une hypocrisie française. Lorsqu'on est élu président de la République, on vit avec quelqu'un, […] il faut que la personne qui vive avec vous, elle puisse avoir un rôle, qu'elle soit reconnue dans ce rôle», avait déclaré Macron en interview. Il avait promis qu'en cas d'élection il officialiserait le rôle de la «première dame» avec l'aide d'avocats.

Brigitte Macron - Sputnik France
Le statut de Brigitte Macron finalement défini: il n'y en aura pas…
A l'heure actuelle, le rôle de «première dame» n'est défini ni par la Constitution française ni par la loi. La femme du président dispose d'un bureau, de collaborateurs et d'un service de sécurité pris en charge par le budget de l'Élysée. En 2014, la Cour des comptes a annoncé que l'entretien de la «première dame» coûtait 450.000 euros par an.

Emmanuel Macron, dont le parti En Marche! détient la majorité à l'Assemblée nationale, voudrait aussi qu'un budget à part soit alloué à la «première dame».

La semaine dernière, la question relative au statut de cette dernière a été soulevée au parlement lors de l'examen du projet de loi interdisant aux députés, aux sénateurs et aux membres du gouvernement d'embaucher des membres de leur famille. Les députés de La France Insoumise ont soumis un amendement empêchant le versement de fonds publics à l'épouse du président, mais, sans surprise, cet amendement a été rejeté.

La pétition «contre le statut de première dame pour Brigitte Macron» a été publiée sur le site change.org par le peintre et politicien Thierry Paul Valette. «A l'heure où l'État souhaite faire des économies dans le budget de l'armée et souhaite moraliser la vie politique, se pose un problème de conscience nationale. On ne peut pas d'un côté prendre des mesures strictes, qui sont manifestement prises dans le bon sens, et de l'autre instaurer un poste particulier pour une seule dame — Brigitte Macron», argumente-t-il.

Dans sa pétition, Thierry Paul Valette rappelle qu'Emmanuel Macron a lui-même parlé de l'importance des pétitions comme d'un moyen d'expression directe de l'avis des citoyens. L'auteur espère que le président écoutera l'avis des Français.

Le mari discret de la chancelière allemande

L'époux de la chancelière allemande Angela Merkel, le professeur de chimie théorique et physique Joachim Sauer, est un scientifique mondialement reconnu. Comme elle, c'est un Allemand de l'est. Diplômé de la faculté chimique de l'université Humboldt de Berlin, il a passé son doctorat à 25 ans et est devenu professeur à 36 ans. Jusqu'en 2005, l'année où Merkel a été élue pour la première fois à la tête du gouvernement allemand, les collègues du parti de la chancelière l'appelaient «le fantôme de l'opéra» car le professeur préférait se consacrer à son travail scientifique. Il ne faisait son apparition aux côtés de sa femme pendant des événements publics qu'une fois par an tout au plus. Le couple s'est marié en 1998, même si les futurs époux avaient fait connaissance au milieu des années 1980 et, pendant longtemps, ont vécu dans le cadre d'un mariage civil. Pour tous les deux, il s'agit d'un second mariage: Sauer a eu deux fils de sa première femme.

French President Emmanuel Macron and his wife Brigitte Trogneux wave to French President Francois Hollande (not pictured) as he leaves after the handover ceremony at the Elysee Palace in Paris, France, May 14, 2017 - Sputnik France
Pétition contre le statut de Première dame: plus de 200.000 personnes disent "non"
En 2006, Joachim Sauer a accompagné pour la première fois Angela Merkel lors d'un voyage à l'étranger, en Autriche. La même année, il a participé pour la première fois à une activité officielle en Allemagne en tant que «mari de la chancelière»: il s'agissait d'une visite du président américain George W. Bush avec la First Lady Laura Bush. En 2007, Joachim Sauer a participé au «programme de partenariat» des premières dames des chefs d'État et de gouvernement, en marge des rendez-vous auxquels Angela Merkel participait. Sachant que Joachim Sauer ne dispose pas de statut officiel de «premier gentleman», il voyage à l'étranger en tant que personne protocolaire, mais ne touche pas de salaire ni de service de sécurité.

Joachim Sauer n'accorde pratiquement pas d'interviews en dehors du domaine de la science. On sait que le couple vit à Berlin dans un F2 en centre-ville, et non dans une résidence. Le professeur Sauer est connu pour être un grand amateur de Richard Wagner: il se rend tous les ans aux festivals d'opéra de Bayreuth et Salzbourg, et si possible Angela Merkel accompagne son époux. De plus, ils passent ensemble les congés annuels officieux de la chancelière en été, avec une préférence pour les longues promenades au bord de la mer du Nord et dans les Alpes.

La femme de Rajoy n'est pas reconnue dans la rue

L'épouse du chef du gouvernement espagnol n'a pas non plus de statut officiel. Elvira Fernandez Balboa, la femme du premier ministre espagnol Mariano Rajoy, fait très rarement son apparition en public. On la connaît si peu qu'elle n'est même pas reconnue dans la rue.

Elvira Fernandez vit avec son mari dans la résidence gouvernementale de Moncloa. Diplômée en économie, elle a réussi à réduire les dépenses pour l'entretien de la résidence de 25% après l'élection de son mari au poste de premier ministre en 2011. A l'heure actuelle, la femme du premier ministre ne travaille pas mais par le passé elle a officié sur la chaîne Antena 3 et au sein de l'entreprise de télécommunications Telefonica. Elle ne dispose pas de secrétaires personnels, de porte-parole, d'assistants ou de stylistes. Elle achète ses vêtements avec son propre argent.

Mariano Rajoy et Elvira Fernandez se sont rencontrés dans un bar de Pontevedra en 1992. Quatre ans plus tard, ils se sont mariés et ont déménagé à Madrid. Elle est tombée enceinte mais a perdu sa fille au sixième mois de grossesse. En 1999, elle a pu donner naissance à son premier fils grâce à une FIV, et en 2005 son second est venu au monde.

L'arme secrète de Theresa May

Le mari de la première ministre britannique Theresa May, Philip, est un haut responsable de l'un des plus grands fonds d'investissement du monde: Capital Group. D'après le Financial Times, Philip May est une «arme secrète» pour la première ministre car il connaît bien les humeurs de la City de Londres.

Rihanna et Brigitte Macron - Sputnik France
Le porte-parole du gouvernement ironise sur la tenue de Rihanna et scandalise la Toile
Philip May n'est pas entretenu par le budget national et n'en a pas du tout besoin, à vrai dire: son fonds gère des investissements pour près de 1.400 milliards de dollars à travers le monde. Philip May est né le 18 septembre 1957 dans la famille d'un vendeur de chaussures et d'une enseignante de français. Le futur mari de la première ministre a grandi dans la banlieue de Liverpool et a étudié l'histoire à Oxford.

La chef du gouvernement britannique, selon les sources ouvertes, est rémunérée 143.462 livres par an (158.500 euros). Le couple possède une maison particulière à Londres d'une valeur estimée à 1,1 million d'euros et une maison à Berkshire estimée à 677.500 euros.

En plus de son salaire de première ministre, le budget prend en charge ses frais d'hôtel et de déplacement à hauteur de 73.000 euros par an. Il lui est autorisé d'accepter des cadeaux de la part d'hôtes étrangers et d'utiliser des voitures de service Jaguar.

L'épouse «démodée» de Tsipras

En Grèce, on appelle souvent «Sissi» l'épouse de Prokopis Pavlopoulos, le président actuel du pays, mais l'expression «première dame» est plus fréquemment utilisée par rapport à la femme du premier ministre Alexis Tsipras — Peristera (Betty) Batziana. Le président grec remplit en effet des fonctions représentatives, alors que le pouvoir réel se trouve entre les mains du premier ministre.

Tsipras et Batziana vivent en concubinage et ont deux enfants. Betty travaille comme enseignante — en 2008 elle a obtenu un doctorat à la faculté d'électronique et d'informatique de l'université nationale technique d'Athènes. Sa thèse est consacrée à l'optimisation de la productivité des réseaux optiques WDM (Wavelength Division Multiplexing ou multiplexage en longueur d'onde).

En tant qu'épouse du chef du gouvernement, Batziana participe avec Tsipras aux activités officielles et se rend avec lui à l'étranger. Pratiquement toutes ses apparitions publiques sont critiquées par la presse car contrairement à la plupart des premières dames, elle ne se distingue pas par ses tenues élégantes ou un style particulier. Elle porte généralement des robes simples, ne fait pas de coiffures élégantes et évite les bijoux à l'exception des plus sobres. Elle ne possède pas d'accessoires à la mode ou de tenues luxueuses de grands couturiers.

En Grèce, Batziana fait l'objet d'une attention particulière. Les observateurs mondains pensent que ses relations avec la mode laissent à désirer, ce à quoi l'intéressée répond qu'elle s'habille simplement et sobrement simplement parce que le choix du costume doit correspondre à la mentalité et au mode de vie du pays.

Le budget grec n'alloue pas d'argent pour l'entretien de la première dame, et sa sécurité est assurée en tant que membre de la famille du premier ministre. Dans l'ensemble, le mode de vie de l'épouse de Tsipras n'a pratiquement pas changé après son arrivée au pouvoir.

L'Autriche et la Suède

En Autriche, c'est la femme du président qui est considérée comme la «première dame» du pays, même si ce statut n'est pas officialisé. Dans le cas d'Alexander Van der Bellen, ce statut officieux revient à sa deuxième femme Doris Schmidauer. Ils se sont rencontrés chez les Verts, parti dirigé par Van der Bellen avant la campagne présidentielle et dont Schmidauer gérait les ressources humaines. Contrairement au chef de l'État, contraint à abandonner tous ses postes dans les associations politiques pour diriger le pays, la première dame peut continuer à travailler au sein du parti. Politologue de profession, Schmidauer a déclaré immédiatement après l'élection de Van der Bellen en décembre 2016 qu'elle «resterait avec plaisir au second plan» pour poursuivre son travail dans le parti. D'autant qu'aucune loi ne l'oblige à accompagner son mari ou à organiser des réceptions — ni ne fournit aucun bonus, entretien ou service de sécurité.

Visite de Trump à Paris - Sputnik France
«Très bonne forme!»: Canberra raille les compliments de Trump à Brigitte Macron
La femme du premier ministre suédois ne joue pas non plus un rôle spécifique et elle n'est pas appelée «première dame». Le plus souvent, elle est membre du même parti que son époux et mène une vie professionnelle ou politique active.

Les médias suédois ne se focalisent pas tant sur le titre de première dame que sur l'image créée par le couple. Ulla Löfven, la femme du premier ministre social-démocrate Stefan Löfven, accompagne souvent son mari pendant les festivités de Nobel, les voyages officiels et les réceptions. Elle est plutôt perçue comme une compagne fiable qui soutient son mari et a une vie privée.

Entre 2006 et 2014, le gouvernement suédois était dirigé par Fredrik Reinfeldt, leader du parti libéral-conservateur des Modérés. Son couple était souvent comparé à celui de Bill et Hillary Clinton. Sa femme, Filippa Holmberg, menait une carrière politique accomplie à Stockholm où elle s'occupait plus particulièrement du domaine de la santé. Le couple a trois enfants et a divorcé en 2012 après 20 ans de vie commune. Par la suite, Fredrik Reinfeldt s'est marié avec sa secrétaire de presse Roberta Alenius.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала