Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une tribu syrienne rejoint l'armée gouvernementale dans sa lutte contre Daech

© AP Photo / Alexander Kots/Komsomolskaya PravdaIn this photo taken on Sunday, Oct. 18, 2015, a Syrian flag flies above the village of Maaloula, north of Damascus, Syria
In this photo taken on Sunday, Oct. 18, 2015, a Syrian flag flies above the village of Maaloula, north of Damascus, Syria - Sputnik France
S'abonner
Outre les 2.135 agglomérations syriennes qui appliquent déjà la trêve, une tribu a signé un accord de loyauté aux autorités syriennes et 750 de ses membres se sont engagés dans les combats contre Daech.

Le doyen de la tribu d'Al-Tadjmalan, Ali Khassat Al-Djasen, a signé un accord de loyauté au gouvernement syrien et s'est engagé dans la lutte antiterroriste aux côtés des troupes gouvernementales du pays, a appris l'agence Sputnik auprès du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Organisée par des employés du centre, la rencontre s'est tenue lundi dans l'agglomération de Deir Al-Hadjar, dans la province de Damas. Comptant près de 40.000 personnes, cette tribu peuple notamment les secteurs contrôlées par l'opposition des provinces de Quneitra et de Deraa. À l'issue de ces négociations, le doyen a signé un accord de loyauté de la tribu à l'égard des autorités syriennes.

«Selon un représentant de la tribu, grâce aux efforts déployés par la partie russe, le cheikh mène actuellement des combats contre Daech sur le front de l'est à la tête d'un détachement comptant 750 personnes», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

En outre, un cheikh de la tribu Al-Fawacher s'est adressé au centre le priant de signer une trêve avec sa localité située dans la province de Deraa.

Le premier jour de trêve en Syrie, Damas - Sputnik France
2.135 localités se sont jointes à la trêve en Syrie
Et de préciser que les employés du Centre russe pour la réconciliation des parties travaillaient actuellement à la mise en place d'un comité de trêve nationale qui compterait en son sein aussi bien des délégués des autorités syriennes que des membres de l'administration des agglomérations syriennes se trouvant dans les zones de désescalade contrôlées par des bandes armées illicites. L'organisme permettra d'asseoir à la table des négociations des représentants du pouvoir et de l'opposition.

Les pourparlers avec des détachements de l'opposition armée sur l'adhésion au régime de cessez-le-feu se poursuivent dans les provinces d'Alep, d'Idlib, de Damas, de Hama, de Homs et de Kuneitra. À ce jour, 2.135 agglomérations syriennes ont rejoint la trêve.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала