Kim Jong-un contre Guam

Le leader nord-coréen Kim Jong-un visite le commandement des Forces stratégiques de l’Armée populaire de Corée dans une localité dont le nom n’est pas indiqué.
© REUTERS / KCNALe leader nord-coréen Kim Jong-un visite le commandement des Forces stratégiques de l’Armée populaire de Corée dans une localité dont le nom n’est pas indiqué. Cette photo non-datée a été diffusée par l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) le 15 août 2017.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un examine une carte - Sputnik France
1/12
Le leader nord-coréen Kim Jong-un visite le commandement des Forces stratégiques de l’Armée populaire de Corée dans une localité dont le nom n’est pas indiqué. Cette photo non-datée a été diffusée par l’Agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA) le 15 août 2017.
© REUTERS / Erik De Castro Des avions militaires américains stationnés sur le tarmac de l’Andersen Air Force Base sur l’île de Guam, territoire non-incorporé américain.
L’Andersen Air Force Base sur l’île de Guam - Sputnik France
2/12
Des avions militaires américains stationnés sur le tarmac de l’Andersen Air Force Base sur l’île de Guam, territoire non-incorporé américain.
© AFP 2022 Ed JonesDes membres des groupements appelant à la «décolonisation et la démilitarisation de Guam» participent à une manifestation «People for Peace» (Peuple pour la paix) à Hagatna le 14 août 2017.
Des tensions régionales se sont ravivées la semaine dernière après que le président américain Donald Trump aprévenu la Corée du Nord qu’elle pourrait faire face à une puissance de «feu et de colère», si elle attaquait les États-Unis. La Corée du Nord a menacé de tester ses missiles au-dessus du Japon et sur l’île de Guam, un territoire non-incorporé américain.
Des participants à la manifestation pour la décolonisation et la démilitarisation de Guam à Hagatna - Sputnik France
3/12
Des membres des groupements appelant à la «décolonisation et la démilitarisation de Guam» participent à une manifestation «People for Peace» (Peuple pour la paix) à Hagatna le 14 août 2017.
Des tensions régionales se sont ravivées la semaine dernière après que le président américain Donald Trump aprévenu la Corée du Nord qu’elle pourrait faire face à une puissance de «feu et de colère», si elle attaquait les États-Unis. La Corée du Nord a menacé de tester ses missiles au-dessus du Japon et sur l’île de Guam, un territoire non-incorporé américain.
© REUTERS / Erik De CastroDes touristes se baladent sur l’île de Guam, territoire non-incorporé américain dans le Pacifique, le 10 août 2017.
Des touristes sur une plage de l’île de Guam, États-Unis - Sputnik France
4/12
Des touristes se baladent sur l’île de Guam, territoire non-incorporé américain dans le Pacifique, le 10 août 2017.
© AP Photo / KRTCette image, capturée lors de la diffusion d’un journal télévisé du mardi 15 août 2017 diffusé par la Télévision centrale coréenne, montre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang. La Corée du Nord affirme que Kim Jong-un a été informé du projet de lancement des missiles dans les eaux territoriales de Guam quelques jours après que l’Armée populaire de Corée a annoncé se préparer à «cerner Guam par le feu». Des journalistes indépendants n’ont pas été autorisés à couvrir l’événement présenté sur cette photo.
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang - Sputnik France
5/12
Cette image, capturée lors de la diffusion d’un journal télévisé du mardi 15 août 2017 diffusé par la Télévision centrale coréenne, montre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pyongyang. La Corée du Nord affirme que Kim Jong-un a été informé du projet de lancement des missiles dans les eaux territoriales de Guam quelques jours après que l’Armée populaire de Corée a annoncé se préparer à «cerner Guam par le feu». Des journalistes indépendants n’ont pas été autorisés à couvrir l’événement présenté sur cette photo.
© AFP 2022 Ed JonesCette photo prise le 12 août 2017 montre des touristes posant près du «Two Lovers Viewpoint» sur l’île de Guam.
Des touristes sur l’île de Guam - Sputnik France
6/12
Cette photo prise le 12 août 2017 montre des touristes posant près du «Two Lovers Viewpoint» sur l’île de Guam.
© REUTERS / Major Jeff Landis,USMC (Ret.)/Naval Base Guam/HandoutDes navires mouillent dans le port de la base navale de l’United States Navy à Apra Harbor sur l’île de Guam, le 5 mars 2016. Photo extraite d’archives privées.
Des navires militaires dans le port de la base navale de l’United States Navy sur l’île de Guam. Photo d’archives - Sputnik France
7/12
Des navires mouillent dans le port de la base navale de l’United States Navy à Apra Harbor sur l’île de Guam, le 5 mars 2016. Photo extraite d’archives privées.
© AP Photo / Haven DaleySur cette extraite d’archives privées, on voit des voitures qui, le 11 mai 2017, entrent sur le territoire de la base navale de l’United States Navy située près de Hagatna, sur l’île de Guam. Il n’y a pas de menace imminente pour les habitants de Guam ou les îles Mariannes du Nord, ont déclaré le 9 août 2017 les autorités de l’île après que la Corée du Sud ont annoncé qu’elle examinait ses plans opérationnels de frappe.
Des voitures entrent sur le territoire de la base navale de l’United States Navy sur l’île de Guam. Photo d’archive - Sputnik France
8/12
Sur cette extraite d’archives privées, on voit des voitures qui, le 11 mai 2017, entrent sur le territoire de la base navale de l’United States Navy située près de Hagatna, sur l’île de Guam. Il n’y a pas de menace imminente pour les habitants de Guam ou les îles Mariannes du Nord, ont déclaré le 9 août 2017 les autorités de l’île après que la Corée du Sud ont annoncé qu’elle examinait ses plans opérationnels de frappe.
© REUTERS / Erik De CastroLe 14 août 2017, dans un restaurant de l’île de Guam (territoire non-incorporé américain), des habitants regardent un journal télévisée consacré à la crise nord-coréenne.
Dans un restaurant de l’île de Guam (États-Unis), des habitants regardent un journal télévisé consacré à la crise nord-coréenne. - Sputnik France
9/12
Le 14 août 2017, dans un restaurant de l’île de Guam (territoire non-incorporé américain), des habitants regardent un journal télévisée consacré à la crise nord-coréenne.
© AP Photo / Tassanee VejpongsaLe dimanche 13 août 2017, un arc-en-ciel est apparu au-dessus de la baie de Tumon sur l’île de Guam. Les habitants de l’île de Guam, territoire non-incorporé américain, font face à des menaces de frappe de la part de la Corée du Nord.
Un arc-en-ciel au-dessus de la baie de Tumon sur l’île de Guam, États-Unis - Sputnik France
10/12
Le dimanche 13 août 2017, un arc-en-ciel est apparu au-dessus de la baie de Tumon sur l’île de Guam. Les habitants de l’île de Guam, territoire non-incorporé américain, font face à des menaces de frappe de la part de la Corée du Nord.
© AFP 2022 Ed JonesCette photo prise le 12 août 2017 montre une jeune femme posant sous une plaque sur laquelle il est écrit: «Drogues ou armes nucléaires non-autorisées» à l’entrée d’un restaurant situé dans les alentours de Tamuning, sur l’île de Guam.
Une jeune fille pose sous une plaque qui porte l’inscription «Drogues ou armes nucléaires non-autorisées» à l’entrée d’un petit restaurant de l’île de Guam, États-Unis - Sputnik France
11/12
Cette photo prise le 12 août 2017 montre une jeune femme posant sous une plaque sur laquelle il est écrit: «Drogues ou armes nucléaires non-autorisées» à l’entrée d’un restaurant situé dans les alentours de Tamuning, sur l’île de Guam.
© AP Photo / Tassanee VejpongsaEva Aguon Cruz, 30 ans, tient une coupe avec une fleur brûlée pour demander la protection des esprits alors qu’une centaine de personnes se sont réunies dans le parc Chief Kepuha à Hagatna, sur l’île de Guam, pour participer à une manifestation en faveur de la paix le lundi 14 août 2017. Les habitants de Guam sont descendus lundi dans la rue pour manifester en faveur de la paix. Ce territoire non-incorporé américain est visé par les menaces de la Corée du Nord dans une escalade verbale avec l’administration du président américain Donald Trump.
Une manifestation en faveur de la paix à Hagatna, sur l’île de Guam, États-Unis - Sputnik France
12/12
Eva Aguon Cruz, 30 ans, tient une coupe avec une fleur brûlée pour demander la protection des esprits alors qu’une centaine de personnes se sont réunies dans le parc Chief Kepuha à Hagatna, sur l’île de Guam, pour participer à une manifestation en faveur de la paix le lundi 14 août 2017. Les habitants de Guam sont descendus lundi dans la rue pour manifester en faveur de la paix. Ce territoire non-incorporé américain est visé par les menaces de la Corée du Nord dans une escalade verbale avec l’administration du président américain Donald Trump.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала